Le programme des Jeux de Tokyo pourrait être modifié

Le vice-président du CIO, John Coates, et le... (Photo AP)

Agrandir

Le vice-président du CIO, John Coates, et le président du Comité organisateur des Jeux olympiques de Tokyo de 2020, Yoshiro Mori.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jim Armstrong
Associated Press
Tokyo

«L'Agenda 2020», une liste de changements proposés par le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach pour l'organisation des JO, pourrait altérer le programme des Jeux d'été de Tokyo et possiblement aider la cause du baseball et du softball.

Les organisateurs des Jeux olympiques de 2020 étudient les façons dont la réforme proposée par Bach pourrait avoir un impact sur l'événement.

À la conclusion d'une deuxième journée de réunions dans la capitale nippone, le vice-président du CIO John Coates et le président du Comité organisateur des Jeux de Tokyo, Yoshiro Mori, ont discuté de la façon dont les 40 recommandations, rendues publiques mardi, pourraient affecter l'organisation des Jeux d'été de 2020.

Ces changements, s'ils sont acceptés par les membres du CIO lors d'une assemblée spéciale à Monaco, les 8 et 9 décembre prochains, paveraient la voie à l'inclusion, par chaque comité organisateur, de plus d'épreuves pour leurs Jeux, ce qui pourrait signifier le retour du baseball et du softball à Tokyo 2020, deux sports fort populaires dans l'archipel.

Le baseball et le softball ont fait partie du programme olympique de 1992 à 2008, mais les membres du CIO ont voté en faveur de leur exclusion à la suite des Jeux de Pékin, faisant d'eux les premiers sports exclus depuis le polo, en 1936.

Ils ont été remplacés par le golf et le rugby à sept, qui seront des Jeux de Rio de Janeiro, en 2016.

«Dans le cas du Japon, d'inclure le baseball et le softball serait une brillante idée, a déclaré Mori. Ces deux sports sont très populaires au Japon et de pouvoir les inclure serait très positif.»

À moins d'une énorme surprise, les quelque 40 changements proposés par «Agenda 2020» seront acceptés à l'assemblée de Monaco.

Ces réformes pourraient ainsi permettre aux organisateurs des JO de Tokyo d'altérer leur plan initial de tenir toutes les compétitions dans un rayon inférieur à 8 kilomètres du Village olympique, l'une des principales composantes de leur document de mise en candidature.

Selon ce qui est proposé par Bach, le CIO permettrait maintenant «l'organisation de compétitions à l'extérieur de la ville hôtesse, et dans des cas exceptionnels, à l'extérieur du pays, notamment pour des raisons géographiques et de développement durable».

Comme des inquiétudes au sujet des coûts forcent maintenant le Comité organisateur de Tokyo a réviser leur plan initial pour les sites de compétitions, les réformes proposées par le CIO leur permettrait maintenant de sortir de rayon de 8 km.

Pendant leur visite de deux jours à Tokyo, les membres de la commission de coordination ont notamment visité le Saitama Super Arena, une enceinte de 37 000 places située une heure au nord de Tokyo, qui pourrait accueillir le tournoi de basketball.

«C'était une bonne expérience que de se rendre au Saitama Super Arena, a déclaré Coates. On garde à l'esprit que les Championnats du monde 2006 de basketball, qui ont connu un énorme succès, y ont été disputés.»

Coates a également suggéré que les épreuves préliminaires en basketball et en soccer puissent être disputées dans d'autres villes que Tokyo.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer