Le CIO ouvre la porte à des candidatures entre plusieurs villes

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach.... (Photo Jean-Christophe Bott, AFP)

Agrandir

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach.

Photo Jean-Christophe Bott, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Wilson
Associated Press
Lausanne, Suisse

Rompant avec la tradition d'attribuer les Jeux olympiques à une seule ville, le CIO ouvre la porte à des possibles candidatures élargies - y compris celle de tout un pays, une candidature conjointe de plus d'une ville et même la possibilité de tenir les jeux dans plus d'un pays.

Cette possibilité de modifier le processus de candidature fait partie des 40 recommandations dévoilées mardi dans le cadre du vaste chantier lancé par le président du Comité international olympique, Thomas Bach, lui qui cherche à rendre cette démarche plus attrayante et moins coûteuse.

«Nous voulons créer plus de diversité dans le processus de candidature, a précisé Bach devant un petit groupe de journalistes réunis au Musée olympique à Lausanne. Il n'y a pas qu'un seul modèle qui fonctionne.»

Selon les propositions, le CIO permettrait «l'organisation de sports entiers et de disciplines en dehors de la ville hôte ou, dans des cas exceptionnels, en dehors du pays d'accueil, notamment pour des raisons de géographie et de pérennité.»

Ce serait une première pour les Jeux d'été. Les règlements du CIO permettent déjà que des événements se tiennent dans un pays limitrophe pour les Jeux d'hiver.

Les recommandations de Bach incluent aussi la suppression de la limite actuelle de 28 sports pour les Jeux d'été afin de permettre l'entrée en scène de nouveaux sports tout en maintenant une limite de 10 500 athlètes et 310 épreuves décernant des médailles. Pour les Jeux d'hiver, la limite proposée est de 2900 athlètes et 100 épreuves avec des médailles.

Les propositions permettraient à des villes hôtes de suggérer l'inscription d'un ou plusieurs événements pour leurs jeux - une décision qui ouvrirait la voie au retour du baseball et de la balle molle pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Ces deux sports ont été rayés du programme olympique après les Jeux de Pékin en 2008 mais sont très populaires au Japon.

Cette série de mesures comprend également la réorganisation du processus de candidature afin de le transformer en partenariat avec les villes candidates ainsi que la création d'une chaîne de télévision olympique numérique pour promouvoir les sports olympiques dans les années entre les jeux.

Les 40 recommandations issues des travaux des groupes de travail seront présentées pour approbation les 8 et 9 décembre à la session plénière du CIO à Monaco.

Les pressions pour modifier le processus de candidature aux Jeux olympiques ont augmenté à la lumière des problèmes rencontrés pour l'attribution des Jeux d'hiver de 2022. Effrayés par le montant de 51 milliards dépensés pour les Jeux de Sotchi, plusieurs villes se sont désistées, ne laissant plus que Pékin et Almaty, au Kazakhstan, dans la course.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer