JO -2016: la fiabilité du laboratoire antidopage de Rio inquiète

Le triple champion olympique français de canoë, Tony Estanguet, membre du CIO... (PHOTO CHRISTOPHE SIMON, ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO CHRISTOPHE SIMON, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

Le triple champion olympique français de canoë, Tony Estanguet, membre du CIO et de l'Agence mondiale antidopage (AMA), s'est inquiété dimanche de la fiabilité du laboratoire antidopage de Rio de Janeiro, actuellement suspendu par l'AMA, dans l'optique des Jeux olympiques 2016.

«Nous nous inquiétons du manque d'efficacité du laboratoire au moment des JO et demandons à l'AMA de s'engager fortement au sujet du laboratoire de Rio», a estimé Estanguet qui s'exprimait au nom des athlètes, dont il est représentant au sein du Conseil de fondation de l'AMA qui se réunissait à Paris.

Le Français, élu au CIO en mai 2013 et entré à l'AMA dans la foulée, réagissait au rapport de l'AMA pointant du doigt la situation de plusieurs pays défaillants en matière de lutte antidopage, le Kenya, la Jamaïque et le Brésil.

«Nous accueillons avec satisfaction les progrès dans ces zones d'ombre», a déclaré Estanguet. «C'est important de voir les efforts s'accélérer, notamment au Brésil.»

L'AMA a retiré l'accréditation du laboratoire antidopage de Rio en août 2013 pour manquement aux règles imposées par son standard international pour les laboratoires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer