Poursuite par équipes messieurs: l'Australie championne du monde

Sam Welsford savoure sa victoire en brandissant le... (PHOTO ANDREW WINNING, REUTERS)

Agrandir

Sam Welsford savoure sa victoire en brandissant le drapeau australien.

PHOTO ANDREW WINNING, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Benoît Noël
Agence France-Presse
Londres

L'Australie a eu raison de la Grande-Bretagne de Sir Bradley Wiggins en remportant une très spectaculaire finale de la poursuite par équipes qui aura mis le Lee Valley Velolpark de Londres en ébullition, jeudi soir.

En s'installant jeudi matin autour de l'anneau olympique, les spectateurs locaux n'avaient guère de doute quant à l'issue de la journée. Après la démonstration de leurs favoris lors des qualifications (mercredi) les favoris étaient tout désignés: Jonathan Dibben, Edward Clancy, Owain Doull et Bradley Wiggins.

Sous l'impulsion de l'ancien vainqueur du Tour de France, le quatuor local avait signé le meilleur temps. Et dans le camp britannique ont évoquait déjà la possibilité de battre le record du monde.

Mais les Australiens ont changé la donne jeudi au premier tour d'abord (meilleur temps) puis en finale.

Sam Welsford, Luke Davidson, Michael Hepburn et Callum Scotson ont pris un bien meilleur départ (7/10e de seconde d'avance au terme du premier tour).

Les Britanniques ne s'en sont jamais remis même s'ils ont brièvement pris la tête à quatre tours de l'arrivée, avant de s'effondrer alors que leurs adversaires ont approché le record du monde d'une seconde.

L'Australie succède au palmarès à la Nouvelle-Zélande et peut entrevoir les Jeux olympiques avec optimisme.

«Notre équipe est vraiment solide», exultait Callum Scotson jeudi.

Dans moins de cinq mois, il faudra toutefois compter avec la Grande-Bretagne. Wiggins aura certes 36 ans au Brésil, mais l'ancien vainqueur du Tour de France a démontré ces deux derniers jours qu'il reste un coureur surpuissant.

«On peut être déçu. Mais le public a passé une belle journée, je pense», a lancé laconiquement le chouchou du Lee Valley.

Eilers succède à Pervis

Une belle journée. C'est aussi ce qu'a dû se dire l'Allemand  Joachim Eilers qui est devenu champion du monde du kilomètre en signant un remarquable chrono pour succéder au François Pervis. Le Français avait préféré faire l'impasse sur cette épreuve pour se concentrer sur le keirin et la vitesse individuelle, deux épreuves olympiques au contraire du kilomètre.

Eilers confirme sa progression constante ces dernières années. Il avait décroché la médaille de bronze en 2013 puis deux fois l'argent en 2014 et 2015.

Le nouveau champion du monde a devancé le revenant néerlandais Théo Bos. Ce dernier, qui s'était consacré à la route s'est dernières années, ambitionne de participer aux épreuves sur piste à Rio. Il sera engagé dans le tournoi de vitesse vendre pour tenter de convaincre le sélectionneur Oranje de le prendre dans ses valises en août prochain.

Pour rappel, Bos est une ancienne terreur des anneaux, multiple champion du monde de la vitesse, du keirin et du kilomètre entre 2004 et 2007.

Chez les dames, l'Allemande Kristina Vogel est devenue championne du monde de keirin en devançant l'Australienne Anna Meares et la Britannique Rebecca James.

Déjà titré en 2014, Vogel est sur la plus haute marche d'un podium royal, Meares étant la championne du monde sortante, victorieuse également en 2011 et 2012, tandis que James avait été championne du monde en 2013.

Ces trois jeunes femmes se retrouveront dans moins de cinq mois à Rio lors du tournoi olympique qui promet une revanche spectaculaire.

«J'ai connu les joies d'un titre olympique par équipes en poursuite. Je rêve d'une médaille individuelle», a commenté Vogel, double championne du monde de poursuite individuelle (2014, 2015) et qui défendra son titre dimanche à Londres.

Dans l'épreuve du scratch, la Britannique Laura Trott s'est imposée devant la championne sortante, la Néerlandaise Kirsten Wild.

La Britannique de 27 ans, championne olympique en titre de poursuite par équipe et d'omnium, est l'une des pistardes les plus titrées du plateau actuel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer