Joaquim Rodriguez gagne la 15e étape du Tour d'Espagne

Joaquim Rodriguez... (Photo Jeff Pachoud, archives AFP)

Agrandir

Joaquim Rodriguez

Photo Jeff Pachoud, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SOTRES

L'Espagnol Joaquim «Purito» Rodriguez (Katusha) a enflammé le Tour d'Espagne en remportant dimanche la 15e étape au sommet de l'Alto de Sotres (Asturies), revenant ainsi à seulement une seconde du maillot rouge Fabio Aru, au classement général.

Le petit grimpeur catalan (36 ans) a attaqué à 1 km de l'arrivée pour s'imposer légèrement détaché, soit la neuvième victoire d'étape de sa carrière sur la Vuelta.

Le voici dans la peau du chasseur : avec 15 secondes d'avance sur Aru à l'arrivée, plus dix secondes de bonifications, Rodriguez (2e à 26 sec dimanche matin) est désormais en embuscade juste derrière le leader italien d'Astana, qui a terminé cinquième de l'étape derrière le Polonais Rafal Majka (Tinkoff, 2e), l'Espagnol Dani Moreno (Katusha, 3e) et le Colombien Nairo Quintana (Movistar, 4e).

«Nous sommes dans une position parfaite, à une seconde d'Aru», a fait valoir le Catalan au micro de la télévision publique espagnole. «C'est le plus fort qui gagnera cette Vuelta, donc peu importe d'avoir une seconde d'avance ou de retard.»

Troisième du Tour d'Espagne 2012 après un coup de force inattendu d'Alberto Contador, puis deux fois quatrième ces deux dernières années, «Purito» Rodriguez a changé d'approche cette saison.

«C'est peut-être la Vuelta que j'ai abordée avec le plus de tranquillité. Ça me réussit», a ajouté le leader de Katusha, nouveau porteur du maillot vert du classement par points et du maillot blanc du combiné.

À une semaine de l'arrivée dans les rues de Madrid, tout reste ouvert pour la victoire finale.

Et le maillot rouge d'Aru ne semble tenir qu'à un fil, autant face à la menace de «Purito» que face à celle de Tom Dumoulin (Giant). Le rouleur néerlandais a encore limité la casse dimanche et reste très bien placé au classement général (4e à 1 min 25 sec) à l'approche du contre-la-montre de Burgos mercredi prochain.

«+Purito+ a fait un beau numéro, mais il reste beaucoup d'étapes», a analysé Aru. «Quant à Dumoulin, il est dangereux, mais il faudra voir comment les choses se passent demain (lundi).»

Car pour la 16e étape lundi, le troisième volet du triptyque montagnard en Cantabrie et dans les Asturies sera sans doute le pire : les 185 km de course seront jalonnés de sept difficultés répertoriées, avec pour conclure un col de 1re catégorie suivi de l'ascension hors catégorie de l'Alto de la Ermita de Alba.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer