L'UCI met sur pied une commission d'enquête sur son passé

Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), Brian... (Photo Denis Balibouse, Reuters)

Agrandir

Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), Brian Cookson.

Photo Denis Balibouse, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Wilson
Associated Press
Londres

Un comité indépendant de trois personnes enquêtera sur le passé du cyclisme en matière de dopage, y compris la possibilité qu'il y ait eu collusion entre l'UCI et Lance Armstrong.

Le président de l'Union cycliste internationale Brian Cookson a déclaré mercredi que la commission enquêtera sur des accusations qui ont sali la réputation de l'organisme dont il est le président depuis peu.

On s'attend à ce que l'enquête s'attarde à la gestion par l'UCI des cas de dopage à la fin des années 1990 et au début des années 2000, et surtout à ses liens avec Armstrong. Le succès de l'enquête pourrait dépendre en grande partie de la volonté d'Armstrong et des anciens présidents de l'UCI Hein Verbrugggen et Pat McQuaid de témoigner.

On a accusé l'UCI et Verbruggen d'avoir protégé Armstrong et d'avoir caché ses habitudes de dopage. L'Américain a été privé de ses septs titres de champion au Tour de France et a été suspendu à vie des sports olympiques après avoir reconnu s'être dopé.

La commission sera basée à Lausanne, en Suisse. Cookson a dit souhaiter que l'enquête soit complétée cette année.

La commission sera présidée par Dick Marty, un politicien suisse et un ancien procureur d'État en Suisse. Les autres membres sont l'expert allemand en antidopage Ulrich Haas, ainsi que Peter Nicholson, un ancien militaire australien qui a enquêté sur des crimes de guerre.




publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer