Dopage: l'UCI veut créer une ligne directe pour les cyclistes

Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), Pat... (Photo: archives AFP)

Agrandir

Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), Pat McQuaid.

Photo: archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Aigle, Suisse

L'Union cycliste internationale a promis de créer une ligne directe confidentielle à l'intention des coureurs pour leur permettre de faire connaître leurs préoccupations au sujet du dopage dans la foulée de l'affaire Lance Armstrong.

Le président de l'UCI, Pat McQuaid, a fait cette promesse dans une lettre ouverte publiée sur le site Web de l'organisme.

McQuaid a révélé que les coureurs peuvent recevoir des sanctions réduites en échange d'une coopération, même si l'amnistie est actuellement interdite par l'Agence mondiale antidopage.

Les anciens coéquipiers d'Armstrong qui ont témoigné devant l'Agence américaine antidopage ont déclaré que l'UCI n'avait précédemment pas pris au sérieux leurs allégations.

McQuaid a ajouté que l'UCI a agi «dans les limites de ce qui est légalement possible», mais reconnaît qu'il «faudra un certain temps pour établir la confiance» dans la ligne directe.

McQuaid a précisé que l'avenir du cyclisme sera défini par les coureurs qui «ont prouvé que l'on peut compétitionner et gagner sans dopage.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer