Golden State «dans une bien meilleure position» qu'en 2016, assure Kerr

Steve Kerr et sa vedette, le meneur de... (Photo Marcio Jose Sanchez, AP)

Agrandir

Steve Kerr et sa vedette, le meneur de jeu Stephen Curry.

Photo Marcio Jose Sanchez, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Oakland

L'entraîneur des Warriors de Golden State, Steve Kerr, a assuré dimanche, à la veille du cinquième match de la finale de la NBA, que son équipe, qui mène trois victoires à une face aux Cavaliers de Cleveland, était «dans une bien meilleure position» qu'en 2016.

«On est dans une bien meilleure position qu'il y a un an, l'équipe est en bonne santé et on a Kevin Durant», a insisté Kerr en conférence de presse.

«On est dans la position où l'on voulait être, on a gagné nos deux matches à domicile et on en a remporté un à Cleveland, on peut en finir (lundi), mais il faudra mieux jouer que vendredi», a-t-il poursuivi, en référence au quatrième match où Golden State a sombré à Cleveland (137-113).

«Le passé est le passé, on ne pense absolument pas à la finale 2016», a renchéri son meneur Stephen Curry.

Il y a un an, Golden State menait trois victoires à une, déjà face à Cleveland, mais avait perdu la finale (4-3) en concédant trois défaites de suite, dont deux à domicile.

Les Warriors avaient disputé le match N.5 à domicile sans Draymond Green, suspendu, et Curry était diminué depuis le 1er tour des séries éliminatoires par une blessure à un genou.

À l'intersaison, la franchise californienne, sacrée en 2015, a recruté Kevin Durant, l'un des meilleurs marqueurs du Championnat, qui tourne à 28,4 points par match depuis le début des séries.

Kerr a par ailleurs balayé l'idée selon laquelle la défaite de vendredi, la première depuis le début des séries éliminatoires 2017 après quinze victoires consécutives, allait l'inciter à procéder à de nombreux changements.

«Que notre bilan soit de 15-1 ou de 15-6 ne change rien à notre façon de jouer ou d'aborder ce match. On a tout simplement mal joué (vendredi). On n'a bien pas défendu, la communication n'a pas été bonne sur le terrain, on leur a laissé trop d'espaces et trop de temps pour qu'ils «prennent» leurs tirs à trois points et contre une équipe aussi bonne cela ne pardonne pas», a-t-il constaté.

Durant a de son côté estimé que ce match N.5 allait être «un combat acharné»: «Ce qu'on veut, c'est jouer un bon match, cela devrait un match très intéressant, mais il faudra être plus intelligent et jouer avec plus d'intensité» que vendredi, a-t-il prévenu.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Kevin Durant et les Warriors à une victoire du titre

    Basketball

    Kevin Durant et les Warriors à une victoire du titre

    Kevin Durant a réussi un important panier de trois points alors qu'il ne restait que 45,3 secondes à jouer et les Warriors de Golden State se sont... »

  • «King James» sans pitié

    Autres sports

    «King James» sans pitié

    Les champions en titre, les Cavaliers de Cleveland, emmenés par leur leader LeBron James, ont été la première équipe à décrocher leur billet pour le... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer