Des équipes de la NBA boycottent des hôtels de Trump

Mark Cuban, à droite, right, célèbre la victoire... (Photo Rick Bowmer, archives AP)

Agrandir

Mark Cuban, à droite, right, célèbre la victoire de son équipe, les Mavericks de Dallas, le 11 avril dernier.

Photo Rick Bowmer, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au moins trois clubs de la NBA ont décidé de ne plus séjourner dans des hôtels de la marque Trump, refusant d'être associés de quelques façons que ce soit au président désigné Donald Trump, connu notamment pour ses propos racistes.

C'est du moins ce qu'avance ESPN.com, citant des sources au sein de la ligue. Selon le site d'informations sportives, les Bucks de Milwaukee, les Grizzlies de Memphis et les Mavericks de Dallas ont quitté des hôtels affiliés au 45e président des États-Unis à New York et Chicago. 

D'autres sources ont affirmé aux journalistes d'ESPN Marc Stein et Zach Lowe, qu'une autre équipe de la Conférence Est, qui a un contrat pour séjourner au Trump SoHo de New York cette saison, aurait décidé de mettre un terme à cette association au terme de la présente saison, préférant à compter de la prochaine campagne un autre établissement de Manhattan pour héberger ses joueurs et son personnel. 

Au moins sept autres équipes de la NBA doivent poser leurs valises dans un hôtel de la marque Trump cette saison, selon ESPN.com, qui a choisi de ne pas dévoiler le nom des franchises en question.

Toujours selon ESPN, les Bucks de Milwaukee qui ont séjourné au Trump International Tower and Hotel à Chicago lors d'un déplacement durant la présaison en octobre où ils affrontaient les Bulls ont d'ores et déjà un accord avec un autre hôtel pour leurs prochaines visites dans la «ville des vents» durant la saison régulière.

Les Grizzlies et les Mavericks ont quant à eux séjourné au Trump SoHo dans le passé, mais ont choisi de profiter de l'entre-saison pour réserver d'autres hôtels new-yorkais.

Les propriétaires des Bucks et des Mavericks Marc Lasry et Marc Cuban sont connus pour être de fervents partisans démocrates et supportaient la candidate Hillary Clinton lors de la course à la Maison-Blanche. 

La NBA, championnat sportif où près de trois joueurs sur quatre sont noirs (74,4% de joueurs noirs et 23,3% de joueurs blancs en 2015), a vu plusieurs de ses membres accueillir plutôt froidement l'élection de Trump, le populiste républicain étant accusé par plusieurs de racisme. LeBron James, l'un de ses plus célèbres représentants, a affirmé après s'être rendu la semaine dernière à la Maison-Blanche avec ses coéquipiers des Cavaliers de Cleveland, équipe championne de l'édition 2015, qu'il n'était pas sûr de vouloir y retourner si son équipe remporte un autre championnat durant le mandat de Trump.

LeBron James a fait campagne durant la course à la Maison-Blanche pour la démocrate Hillary Clinton.

- Avec ESPN.com et le Huffington Post

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer