Des stars de la NBA dénoncent la violence raciste

De gauche à droite : Carmelo Anthony, Chris... (PHOTO AP)

Agrandir

De gauche à droite : Carmelo Anthony, Chris Paul, Dwyane Wade et LeBron James, sur la scène des ESPY Awards.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Quatre stars de la NBA, Carmelo Anthony, Chris Paul, Dwyane Wade et LeBron James, ont exhorté mercredi les sportifs à faire entendre leur voix pour réclamer les fins des violences à caractère raciste aux États-Unis.

Anthony, Paul, Wade et James, habillés en costume noir, ont pris la parole l'un après l'autre pour lancer un appel solennel en ouverture des ESPY Awards, la cérémonie organisée par le groupe audiovisuel ESPN récompensant les meilleurs sportifs de l'année.

«Nous ne pouvons pas ignorer la réalité de ce qui se passe en ce moment aux États-Unis. Les événements des dernières semaines ont montré l'injustice, le manque de confiance et la colère qui touchent tant d'entre nous», a indiqué Carmelo Anthony, la star des Knicks de New York.

«Le système est cassé, les problèmes ne sont pas nouveaux, la violence n'est pas un phénomène nouveau, le fossé racial n'est définitivement pas quelque chose de nouveau. Mais il n'a jamais été aussi urgent de changer les choses», a ajouté Anthony qui avait déjà lancé un appel similaire la semaine dernière sur les réseaux sociaux.

Les morts de deux Noirs en autant de jours, abattus par des policiers, ont plongé le pays dans le plus grand désarroi. Dans la foulée, cinq policiers ont été tués dans une attaque perpétrée à Dallas par un tireur qui a dit avoir voulu tuer des Blancs en réponse aux abus de la police contre les Noirs.

«Des légendes comme Jesse Owens, Jackie Robinson, Muhammad Ali, John Carlos, Tommie Smith, Kareem Abdul-Jabbar, Jim Brown, Billie Jean King, Arthur Ashe et tant d'autres ont montré l'exemple de ce que les sportifs devaient représenter, nous avons choisi de suivre leurs traces», a rappelé Paul, meneur de jeu des Clippers de Los Angeles.

«Il faut que cela cesse. En tant que sportifs, c'est à nous de faire plus encore que ce que nous faisons déjà (...), cela ne sera pas toujours facile, mais c'est nécessaire», a déclaré Wade, recrue de choix des Bulls de Chicago.

«Servons-nous de ce qui se passe en ce moment pour appeler tous les athlètes professionnels à agir, à faire entendre leur voix, à user de leur influence et à renoncer à toute forme de violence. Et plus important encore, retournons chacun dans nos villes investir notre temps, nos ressources pour les reconstruire, les consolider, les aider à changer, nous devons tous mieux faire», a relevé James, la surperstar de la NBA.

«L'heure est venue de se regarder dans le miroir et de nous demander "Que faisons nous pour que cela change?"» a conclu King James, sacré champion NBA le mois dernier avec les Cavaliers de Cleveland.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer