Les Pistons retournent en séries

Reggie Jackson salue la foule alors qu'il quitte... (PHOTO CARLOS OSORIO, AP)

Agrandir

Reggie Jackson salue la foule alors qu'il quitte le terrain.

PHOTO CARLOS OSORIO, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Les Pistons de Detroit se sont qualifiés pour la première fois depuis 2009 pour les séries éliminatoires vendredi.

Après sept années d'attente et de souffrance, les partisans des Pistons ont été récompensés de leur patience: leur équipe a validé son billet pour les séries à domicile face à Washington (112-99) grâce aux 39 points de Reggie Jackson.

Les triples champions NBA n'avaient plus participé aux séries depuis avril 2009 où ils s'étaient inclinés dès le premier tour face aux Cavaliers de Cleveland (4-0) qu'ils pourraient retrouver s'ils terminent à la huitième place de la conférence Est.

Le dernier billet pour les séries à l'Est se jouera entre Indiana et Chicago: les Pacers (8e, 42 v-37 d) se sont inclinés à Toronto (111-98) et ont raté l'occasion d'aller en phase finale, mais s'ils remportent l'un de leurs trois derniers matchs, ils poursuivront leur route et élimineront les Bulls de Chicago (9e, 39 v-40 d).

Dans la conférence Ouest, Dallas a fait un grand pas vers les séries éliminatoires en battant Memphis 103 à 93: les Mavericks ont signé leur sixième victoire consécutive grâce à 21 points de Dirk Nowitzki et n'ont plus besoin que d'une victoire en trois matches pour participer pour la 15e fois en 16 saisons aux séries.

Utah a laissé la porte ouverte à Houston, pourtant bien mal en point: le Jazz s'est incliné à domicile en prolongation (102-99) face aux Clippers, pourtant privés de Chris Paul, Blake Griffin et DeAndre Jordan, ménagés.

Les Spurs de San Antonio ont subi pour la première fois cette saison deux défaites de suite: battue par Golden State jeudi, la franchise texane a chuté à Denver (102-98), mais Gregg Popovich avait décidé de se passer de quatre de ses cinq titulaires habituels.

Le chiffre du jour: 1

Une seule équipe a battu cette saison les deux meilleures équipes de la saison 2015-15 Golden State et San Antonio et à la surprise générale, il s'agit de Denver. Les Nuggets se sont imposés 102 à 98 face aux Spurs, privés il est vrai de Kawhi Leonard, Tony Parker et LaMarcus Aldridge laissés au repos dans la perspective des séries. Les Nuggets, 10e de la conférence Ouest avec 33 victoires et 47 défaites, avaient surpris les Warriors 112 à 110 le 13 janvier.

La phrase du jour 

« C'est une série absolument sans signification. Qu'est-ce que cela vous rapporte? Une tasse de café ou quelque chose comme ça », a indiqué Gregg Popovich à propos de la série de 48 victoires consécutives de son équipe à domicile. Les Spurs, toujours invaincus cette saison devant leur public, reçoivent dimanche les Golden State Warriors et cette série pourrait prendre fin si « Pop » devait ménager un ou plusieurs cadres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer