Le Jazz avait un oeil sur Olivier Hanlan

Olivier Hanlan a maintenu la meilleure moyenne de... (PHOTO MARY SCHWALM, ARCHIVES AP)

Agrandir

Olivier Hanlan a maintenu la meilleure moyenne de points par match dans sa conférence, avec Boston College.

PHOTO MARY SCHWALM, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Ottawa) Olivier Hanlan est devenu le premier joueur de basketball de l'Outaouais à être choisi au repêchage de la NBA tard jeudi quand le Jazz de l'Utah l'a sélectionné en deuxième ronde, 42e au total.

Le garde de 22 ans était à son domicile du secteur Aylmer de Gatineau avec sa famille quand il a été sélectionné et à peine sept heures plus tard, il était dans un avion en direction de Salt Lake City afin d'être présenté à la presse locale en même temps que le premier choix de l'équipe, Trey Lyles, un autre Canadien.

«C'était un "feeling" un peu fou [de recevoir l'appel], c'est mon rêve qui se réalisait même s'il me reste encore beaucoup de travail à faire», a-t-il confié au Droit.

Le produit de l'université Boston College avait eu des auditions avec pas moins de 18 équipes de la National Basketball Association dans les semaines précédant le repêchage de jeudi à New York.

«J'ai eu tellement de "work-outs", à un moment donné, tu penses avoir un bon "feeling" pour quelques équipes. Utah était un club que j'ai rencontré il n'y a pas si longtemps, les entraîneurs m'ont bien aimé. C'est un club très jeune, je pense avoir des chances de jouer dès la saison prochaine», estime celui qui a récolté en moyenne 19,5 points, 4,2 rebonds et 4,2 passes par match la saison dernière à BC, sa moyenne de points par partie étant un sommet dans l'Atlantic Coast Conference.

S'il se taille un poste avec le Jazz, l'ancien de l'école secondaire Grande-Rivière aura l'occasion de parler la langue de Molière, puisqu'il sera le coéquipier du centre français Rudy Gobert.

«Olivier nous a impressionnés à tous les niveaux, il est bien éduqué, il a une culture et il est tout un joueur de basketball. Il est venu ici et avec l'altitude, ce n'est pas un endroit facile où jouer et il pouvait quand même jouer à haute vitesse. Il est un garde de pointe qui peut compter mais aussi créer des jeux pour ses coéquipiers. Nous sommes heureux de l'avoir», a indiqué le DG du Jazz Dennis Lindsey pendant la conférence de presse.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer