Débuts modestes pour Manny Pacquiao au basketball

Le champion du monde Manny Pacquiao a reconnu... (PHOTO ROMEO RANOCO, REUTERS)

Agrandir

Le champion du monde Manny Pacquiao a reconnu par la suite qu'il pensait surtout à la défense de son titre WBO des mi-moyens contre l'Américain invaincu Chris Algieri, en novembre à Macau.

PHOTO ROMEO RANOCO, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
MANILLE

Manny Pacquiao, champion du monde de boxe dans huit catégories, député au Parlement des Philippines, a entamé dimanche une nouvelle carrière de... basketteur professionnel, sans marquer un seul point et en jouant plutôt le «chauffeur de salle».

Pacquiao, entraîneur et arrière de son équipe Kia, était à 35 ans le joueur le plus âgé sur le terrain, et le plus petit avec son 1,69 mètre, dans son match de Ligue philippine contre le club de Blackwater dans la Philippine Arena de Manille, dont les gradins peuvent accueillir 50 000 spectateurs.

Il n'a même pas eu la moindre occasion de tir. «Pas d'importance, l'important c'est que notre équipe ait gagné», a-t-il déclaré après le match, remporté par Kia 80-66.

Pacquiao, enrôlé en début d'année par l'équipe Kia, propriété d'un homme d'affaires de ses amis, s'était désigné dimanche comme titulaire, ovationné par la foule qui hurlait «Donnez la balle à Manny» à ses coéquipiers, qui avaient tendance à l'oublier.

Il s'est renvoyé sur le banc après sept minutes sur le parquet alors que Kia était mené de neuf points, et a passé le reste du match dans la peau d'un partisan. Au signal de fin de match, le public n'en a pas moins scandé «Manny, Manny»...

Il va défendre son titre

Le champion du monde a reconnu ensuite qu'il pensait surtout à la défense de son titre WBO des mi-moyens contre l'Américain invaincu Chris Algieri, en novembre à Macau. D'ici là, il ne rejouera plus au basket, a-t-il précisé à la presse.

«Après le combat, je devrais pouvoir jouer correctement», a-t-il poursuivi.

Son entourage et ses fans craignaient surtout une blessure, face à des «vrais» basketteurs dont le gabarit n'a rien à voir avec le sien.

«Pourvu qu'il ne se fasse pas une élongation ou une déchirure», s'inquiétait en début de match le médecin en chef de la Ligue philippine de basket, le Dr Oliver Wendell Lozano. Il craignait beaucoup moins une fracture: «les boxeurs ont une structure osseuse particulièrement résistante, cela tient à leur entraînement».

Pacquiao, lui, ne craignait aucune blessure sérieuse: «Dieu prend soin de moi», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer