Autres complications dans la vente des Clippers

Donald Sterling considère poursuivre quand même la ligue, après... (PHOTO ROBYN BECK, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Donald Sterling considère poursuivre quand même la ligue, après qu'on lui ait dit que les sanctions pour ses propos racistes étaient maintenues.

PHOTO ROBYN BECK, ARCHIVES AFP

Associated Press
LOS ANGELES

Le copropriétaire des Clippers de Los Angeles, Donald Sterling, n'a pas encore ratifié l'entente pour vendre le club à l'ancien chef de la direction de Microsoft, Steve Ballmer, car la NBA a maintenu sa décision de le bannir à vie et de lui imposer une amende de 2,5 millions de dollars.

Une source au courant du dossier dit que Sterling a accepté la vente de l'équipe, ainsi que le retrait de sa poursuite d'un milliard de dollars contre la NBA, en présumant que «tous leurs différends étaient réglés».

Sterling considère toutefois poursuivre quand même la ligue, après qu'on lui ait dit que les sanctions pour ses propos racistes étaient maintenues.

Même si elle était ratifiée, l'entente de deux milliards de dollars pour vendre les Clippers doit avoir le feu vert des autres propriétaires de la NBA.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer