Les Raptors étaient si près de la deuxième ronde...

DeMar DeRozan console son coéquipier Amir Johnson. Les... (Photo John E. Sokolowski, USA Today)

Agrandir

DeMar DeRozan console son coéquipier Amir Johnson. Les Raptors de Toronto se sont inclinés 104-103 lors du septième match contre les Nets de Brooklyn, dimanche.

Photo John E. Sokolowski, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une furieuse remontée des Raptors de Toronto en fin du match a échoué de justesse, et les Nets de Brooklyn ont remporté le match décisif de la série, 104-103. Le garde Kyle Lowry avait une chance d'offrir la victoire aux Raptors dans les derniers instants, mais son tir a été bloqué par le vétéran Paul Pierce.

Les Torontois tentaient de remporter une première série éliminatoire depuis 2001, et ils ont bien failli réussir. Le public du Centre Air Canada a d'ailleurs réservé une longue ovation aux Raptors après le match. Lowry a été le meilleur des siens avec 28 points. DeMar DeRozan, qui jouait en dépit de la grippe, a été limité à 18 points.

«J'ai rappelé à Kyle que nous ne serions pas allés aussi loin cette saison sans lui», a rappelé DeRozan, qui a été le premier à consoler son coéquipier. «Nous sommes tous déçus, mais nous avons beaucoup appris au cours de cette série.»

L'entraîneur Dwane Casey, qui s'était rendu au match en métro pour éviter la circulation autour du Centre Air Canada, a insisté: «Nous ne retenons que du positif de cette série. Cette ville aime le hockey, mais elle apprécie de plus en plus le basketball!»

Du côté des Nets, Joe Johnson a marqué 13 de ses 26 points au quatrième quart, tandis que le réserviste Marcus Thornton en a obtenu 17, grâce notamment à quatre tirs de trois points. Kevin Garnett et Paul Pierce, que les Nets ont acquis avant la saison pour leur expérience des séries - des  septièmes matchs en particulier -, ont joué un rôle décisif.

«Nous affrontions non seulement les Raptors, mais aussi les 20 000 spectateurs et les 20 000 autres qui étaient assemblés à l'extérieur, a souligné Pierce. C'est sûrement l'une des meilleures foules du basketball dans toute la NBA. Et bravo à Kyle (Lowry), DeMar (DeRozan) et tous les joueurs des Raptors, qui nous ont forcés à nous surpasser.»

Les favoris ont survécu!

Le Canadien ayant joué en «matinée» samedi, les amateurs ont pu suivre les CINQ septièmes matchs éliminatoires au programme de la NBA ce week-end. Et le spectacle a été à la hauteur des attentes.

Les favoris ont tous profité de l'avantage du terrain pour survivre à un premier tour qui a exposé bien des faiblesses...

À San Antonio, les Spurs ont pris un avantage de 68-46 en première demie (le plus de points dans une demie par une équipe en séries depuis 1971) et ils ont écarté les Mavericks de Dallas, 119-96, dans ce qui pourrait avoir été le dernier match de Dirk Nowitzki à Dallas.

À Indianapolis, Paul George a encore porté les Pacers sur ses épaules avec 30 points, mais il a aussi fallu le réveil du centre Roy Hibbert (13 points, 5 tirs bloqués) pour enfin écarter les coriaces Hawks d'Atlanta.

À Oklahoma City, Russell Westbrook a été sensationnel (27 points, 16 mentions d'aide, 10 rebonds), Kevin Durant a marqué sa trentaine (33) de points habituelle et le Thunder n'a jamais été menacé. Les Grizzlies de Memphis étaient privés de leur meilleur joueur Zach Randolph, suspendu pour avoir frappé au visage le centre Steve Adams dans le match précédent.

À Los Angeles, les Clippers ont signé une formidable victoire d'équipe, 126-121, résistant de justesse aux Warriors de Golden State. Quatre joueurs - Blake Griffin, Chris Paul, Jamal Crawford et J.J. Reddick - ont marqué 20 points et plus, tandis que DeAndre Jordan a établi des marques d'équipe pour les rebonds et les tirs bloqués.

«Cela fait du bien, après tout ce que nous avons vécu ces dernières semaines, de célébrer une victoire comme celle-là, a expliqué l'entraîneur-chef Doc Rivers. Nous allons maintenant souffler un peu, préparer notre prochaine série et passer à autre chose...»

En fait, Rivers et ses Clippers n'auront eu que quelques heures de répit avant de s'envoler vers Oklahoma City, où ils affronteront le Thunder dès ce soir. Dans l'Est, les Pacers auront au moins l'avantage d'être à maison alors qu'ils recevront les Wizards de Washington.

_____________________________________________

Les demi-finales de conférences

EST

> Indiana (56 victoires, 26 défaites en saison) contre Washington (44-38)

> Miami (54-28) contre Brooklyn (44-38)

OUEST

> San Antonio (62-20) contre Portland (54-28)

> Oklahoma City (59-23) contre Los Angeles (Clippers) (57-25)




publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer