Nouvelle dose d'énergie pour le marathon de Montréal

Le Marathon international de Montréal deviendra un festival... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Le Marathon international de Montréal deviendra un festival d'automne regroupant plusieurs activités.

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les nouveaux organisateurs du Marathon international Oasis de Montréal visent haut, très haut, en voulant transformer une activité foncièrement sportive en un festival d'automne qui saura rallier autant les athlètes, les sportifs du dimanche, les familles que les travailleurs du centre-ville. Du 17 au 23 septembre, tous seront encouragés à chausser leurs souliers de course au coeur du Quartier des spectacles.

Dominique Piché, producteur et directeur de course du... (Photo Martin Chamberland, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Dominique Piché, producteur et directeur de course du Marathon international de Montréal

Photo Martin Chamberland, La Presse

Complexe Desjardins

C'est à la Grande-Place du Complexe Desjardins que se sont réunis les organisateurs du marathon ainsi que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, pour dévoiler les grandes lignes du festival d'automne, qui culminera avec la tenue du marathon le dimanche 23 septembre. Le Complexe Desjardins sera le lieu de ralliement d'où partiront et où arriveront les coureurs en tout genre. «J'ai rarement vu un lieu aussi bien desservi par le transport en commun», a souligné Dominique Piché, producteur et directeur de course du marathon, qui organise de main de maître les compétitions Ironman à Mont-Tremblant.

Redécouvrir le marathon de Montréal

Le but? Créer une destination qui donnera le goût à ceux qui ont délaissé le marathon de Montréal de venir se réessayer, tout en encourageant la population à bouger. Du lundi au jeudi, des activités le midi au Complexe Desjardins prépareront à la marche de 3 km (gratuite) le vendredi dans les rues du centre-ville. «Je ne suis pas responsable de tous les gens qui ne retourneront pas au travail», a blagué M. Piché. Pendant la fin de semaine, un royaume des enfants avec des jeux gonflables sera aménagé à l'extérieur. Expositions artistiques, animation de rue et prestations musicales sont aussi prévues.

Cinq parcours

Le samedi, les départs pour les parcours de 5 et 10 km auront lieu à 8 h et 8 h 30. Un «p'tit marathon» de 1 km pour les bouts de choux se mettra en branle à 11 h 45. Le dimanche, les coureurs plus aguerris testeront leurs limites sur les parcours de 21,1 km et 42,2 km, dès 7h. «Pour avoir souvent couru le 10 km, j'avais hâte que le parcours change, a souligné Mme Plante. Les coureurs pourront voir de beaux paysages.» Ceux qui feront le marathon au complet passeront à travers le Vieux-Montréal, longeront le canal de Lachine, puis se dirigeront vers l'est pour traverser le Jardin botanique de Montréal.

Marathon réinventé

Le marathon de Montréal, créé en 1979 par les frères Serge et Bernard Arsenault, puis vendu à Competitor Group, a été acquis l'an dernier par Ironman. Cette multinationale, présente dans 45 pays, entend redonner au Marathon international Oasis de Montréal ses lettres de noblesse. Première étape: réinviter l'élite mondiale et décerner des bourses totalisant 50 000 $. Celles-ci seront réparties entre les cinq premiers hommes et les cinq premières femmes qui franchiront le fil d'arrivée du 42,2 km. Dominique Piché nourrit de grandes ambitions, voyant le marathon se classer un jour parmi les 10 plus grands du monde.




publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer