Dopage: trois autres athlètes russes épinglés, d'autres suivront

La fondeuse russe Yulia Chekaleva avait terminé 11e... (Photo BARTEK WRZESNIOWSKI, AFP)

Agrandir

La fondeuse russe Yulia Chekaleva avait terminé 11e du 10 km classique et 6e du relais féminin aux Jeux olympiques de Sotchi. La voilà miantenant disqualifiée et suspendue à vie pour dopage.

Photo BARTEK WRZESNIOWSKI, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
LAUSANNE, Suisse

Le Comité international olympique a indiqué vendredi que trois autres athlètes russes avaient été épinglés pour dopage, et ajouté que d'autres qui ont participé aux Jeux de Sotchi en 2014 suivront.

Le CIO a indiqué que sa commission analysait les dossiers de 36 athlètes en lien avec le scandale de dopage généralisé qui a secoué la Russie aux Jeux de Sotchi, soit huit de plus qu'auparavant.

De ce groupe, 25 athlètes ont été suspendus - incluant les trois sanctionnés vendredi - et une a été blanchie, soit la patineuse artistique Adelina Sotnikova.

«Tandis que des enquêtes sont toujours en cours (notamment à cause de l'analyse indépendante des échantillons trafiqués), on ne peut exclure la possibilité que de nouveaux éléments soient découverts et qu'ils viennent justifier l'ouverture de nouveaux dossiers», pouvait-on lire dans un communiqué du CIO.

Parmi les trois athlètes punis vendredi se trouve Olga Zaitseva, qui avait gagné l'argent au relais féminin en biathlon en 2014. Cette médaille avait cependant été déjà reprise à la suite de la suspension de sa coéquipière Olga Vilukhina, lundi.

Les fondeuses Anastasia Dotsenko et Yulia Chekaleva ont aussi été sanctionnées vendredi. Elles n'avaient pas gagné de médaille à Sotchi.

Le CIO a déclenché une enquête l'an dernier après que l'enquêteur de l'Agence mondiale antidopage Richard McLaren eut découvert un vaste programme russe de dopage et de dissimulation des preuves, incluant l'emploi d'échantillons trafiqués dans un laboratoire de Sotchi.

D'autre part, la Fédération internationale de bobsleigh et de skeleton (FIBS) a mentionné vendredi qu'elle avait levé les suspensions provisoires imposées à neuf Russes qui avaient été réprimandés par le CIO. Cette décision, qui permet aux Russes de participer à toutes les compétitions internationales excluant les Jeux olympiques, a été prise puisque le CIO n'a pu fournir tous les détails de ses enquêtes à la FIBS.

Cette décision trouve écho dans celle de la Fédération internationale de ski, qui n'a pas suspendu sur-le-champ six athlètes russes épinglés par le CIO, mais plutôt jeudi après avoir reçu des informations supplémentaires.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer