Mo Farah conserve son titre au 10 000 m

Mo Farah, qui abandonnera la piste pour se... (Photo AFP)

Agrandir

Mo Farah, qui abandonnera la piste pour se consacrer entièrement aux courses sur route après les Mondiaux, où il doit encore défendre sa couronne du 5000 m, a une nouvelle fois gagné grâce à son sprint acéré.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le Britannique Mo Farah a conservé son titre mondial sur 10 000 m au terme d'une âpre lutte, vendredi soir en ouverture des Mondiaux-2017 d'athlétisme à Londres, sa 10e médaille d'or consécutive entre Mondiaux et JO depuis 2011.

Farah (34 ans) a devancé, en 26 min 49 sec 51/100, meilleur chrono de la saison, l'Ougandais Joshua Cheptegei (26:49.94), pas encore 21 ans, et le Kényan Paul Tanui (26:50.60).

Mo Farah, qui abandonnera la piste pour se consacrer entièrement aux courses sur route après les Mondiaux, où il doit encore défendre sa couronne du 5000 m, a une nouvelle fois gagné grâce à son sprint acéré.

Le champion d'origine somalienne, arrivé à Londres à l'âge de huit ans, est le demi-fondeur idéal, résistant et irrésistible dans l'emballage. Il est d'ailleurs détenteur des records d'Europe du 1500 m (3:28.81) et du 10 000 m (26:46.57, marque qu'il a approchée vendredi.

La course d'équipes du Kenya et de l'Ouganda s'est une nouvelle fois brisée sur l'intransigeance de Farah.

«Ca a été dur mais j'étais prêt mentalement comme je le souhaitais. Et puis la foule a été formidable, ses encouragements m'ont porté dans le dernier tour», a expliqué Farah, âgé de 34 ans.

«C'était un long parcours de vie, c'était incroyable. Cela me rend fier d'être Britannique», a ajouté le demi-fondeur.

Pour l'occasion, Farah a fait un tour d'honneur avec ses quatre enfants, dont les deux jumelles nées peu après son double sacre olympique à Londres, en 2012.

Ahmed établit une nouvelle marque canadienne 

Le Canadien Mohammed Ahmed a établi une nouvelle marque nationale au 10 000 mètres des Championnats du monde d'athlétisme, alors qu'il a terminé au huitième rang de la compétition disputée à Londres.

Le coureur de St. Catharines, en Ontario, a franchi le fil d'arrivée après 27 minutes, 2,35 secondes (27:02,35) d'efforts. C'est le favori de la foule, le Britannique Mo Farah, qui a remporté la médaille d'or.

Ahmed avait réussi le meilleur résultat canadien de l'histoire au 5000 m des Jeux olympiques de Rio de Janeiro en prenant la quatrième place.

«Honnêtement, j'en ai assez des records canadiens, je veux être le meilleur au monde, a dit Ahmed. C'est sur quoi je travaille. Je n'aime pas ces mots: »meilleur résultat canadien«.

«Je me disais »vas-y, bats-toi«. C'est ce que j'ai fait à chaque tour. Je me suis accroché. J'ai simplement manqué d'énergie dans le dernier tour, qui a été absolument brutal.»

Pendant ce temps, les Ontariens Gavin Smellie et Brendon Rodney ont été écartés lors des vagues de qualifications du 100 m.

Smellie, de Brampton, a terminé cinquième de sa vague en 10,29 secondes, tandis que le Torontois Rodney a fini sixième de la sienne, en 10,36. Leur compatriote Andre De Grasse devait être en vedette, mais sa saison est terminée, car il a subi une élongation à l'arrière de la cuisse lundi, à l'entraînement, lundi.

Le Jamaïcain Usain Bolt a aisément dominé sa vague en 10,07. Le meilleur temps a été signé par son compatriote Julian Forte, qui a arrêté le chrono à 9,99.

«C'était magnifique, a dit Bolt au sujet de la foule. Ils sont venus nombreux.»

La Torontoise Gabriela Stafford a quant à elle établi une marque personnelle au 1500 m, concluant l'épreuve en 4:04,55, au septième rang de sa vague pour passer en demi-finales. Elle sera accompagnée de la Manitobaine Nicole Sifuentes, huitième de sa vague en 4:05,24.

La plus rapide a été l'Éthiopienne Genzebe Dibaba, avec un temps de 4:02,67, devant la Sud-Africaine Caster Semenya (4:02.84), qui est la favorite du 800 m.

Les Canadiennes Alysha Newman et Anicka Newell se sont qualifiées pour la finale du saut à la perche grâce à des sauts respectifs de 4,55 mètres et 4,50 mètres. La Grecque Ekaterni Stefanidi a réussi le meilleur saut du jour à 4,60 mètres.

- PC




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer