Monaco: pas de confrontation Bolt - De Grasse lors du 100 m de vendredi

Usain Bolt et Andre De Grasse... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Usain Bolt et Andre De Grasse

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lori Ewing
La Presse Canadienne

Les championnats mondiaux de Londres seront le dernier rendez-vous entre Andre De Grasse et Usain Bolt. La vedette jamaïcaine s'en est assuré.

De Grasse devait initialement participer à la course du 100 mètres de l'épreuve de Monaco de la Diamond League, vendredi, mais lorsque le gérant de Bolt a demandé à ce que son client fasse partie de la course, les organisateurs ont révoqué leur invitation au coureur canadien.

«L'homme le plus rapide au monde a le droit de choisir qui seront ses adversaires sur le terrain, a soutenu l'entraîneur de De Grasse, Stuart McMillan. Je ne le blâme pas du tout. C'est sa dernière année de compétition et il a seulement participé à deux courses. Je comprends totalement qu'il ne veuille pas accroître la pression avant les Mondiaux.

«Si quelqu'un détient le droit de choisir qui sera présent sur la piste de course, c'est Bolt.»

De Grasse, qui a remporté ses quatre dernières courses de la Diamond League, dans les épreuves du 100 et du 200 mètres, coursera toutefois avec l'équipe canadienne du relais 4 x 100 m.

Il est rare que tous les meilleurs sprinters soient aux grands rendez-vous internationaux, car les organisateurs ne peuvent payer les sommes faramineuses que demandent les athlètes.

De Grasse a remporté trois médailles olympiques à Rio l'été dernier, dont une d'argent derrière Bolt au 200 m et deux de bronze au 100 m et au relais 4x100 m. Plusieurs ont vanté l'athlète de 22 ans comme étant le successeur potentiel de Bolt.

Âgé de 30 ans, Bolt prendra sa retraite après les championnats mondiaux, et De Grasse n'a pas caché qu'il aimerait bien battre le numéro un mondial avant que ce dernier ne tire sa révérence.

Le Jamaïcain ne s'est pas incliné une seule fois en quatre ans. Lors d'un 100 m le 10 juin cette année, il a battu un groupe moins relevé en 10,03, à sa dernière course dans son pays natal. C'était la première fois qu'il participait à une course de 100 m depuis les Jeux olympiques de Rio.

Bolt a été interrogé lors d'une conférence de presse à Monaco sur les jeunes sprinters à surveiller. Il a mentionné le nom du Sud-Africain Wayde Van Niekerk.

«J'ai appris à ne pas révéler de noms, parce qu'au fil des ans j'ai constaté que quelques jeunes débutants, peu importe le nombre d'encouragements que tu leur donnes, ne respectent pas les athlètes qui les ont vraiment aidés à paver leur chemin. J'ai donc cessé de spéculer sur mon successeur ou sur la prochaine étoile montante. Toutefois, il y a une personne que je sais qui redoublera d'efforts et c'est Van Niekerk. Il a vraiment démontré qu'il souhaitait prendre ma place, il est dominant à tous les événements.»

Shawn Barber, champion en titre au saut à la perche, Melissa Bishop, médaillée d'argent au 800 m, et Matt Hughes, au 3000 m en course à obstacles, seront les autres Canadiens à Monaco.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer