La Russie promet d'enquêter sur de nouvelles allégations de dopage

L'entraîneur russe Vladimir Mokhnev continuerait à entraîner des... (Photo Aleksander Chernykh, archives AP)

Agrandir

L'entraîneur russe Vladimir Mokhnev continuerait à entraîner des athlètes alors qu'il purge une suspension de la Fédération internationale d'athlétisme.

Photo Aleksander Chernykh, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
James Ellingworth
Associated Press
Moscou

La Fédération russe d'athlétisme a révélé qu'elle enquêtera sur de nouvelles allégations de dopage visant des entraîneurs russes.

Un documentaire diffusé dimanche par la chaîne allemande ARD a accusé l'entraîneur russe Vladimir Mokhnev de continuer à entraîner des athlètes alors qu'il purge une suspension de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) et a aussi rapporté qu'un autre entraîneur a offert en vente des substances interdites.

La Fédération russe a déclaré dans un communiqué que son département des enquêtes «analyserait tous les incidents présentés dans le reportage et enquêterait sur chaque cas en détail.»

«Nous sommes ouverts à la mise en place d'un partenariat sérieux avec l'IAAF et l'AMA - Agence mondiale antidopage - et nous ne permettrons pas que des individus jettent une ombre sur l'athlétisme russe», a déclaré la fédération.

Mokhnev a nié avoir été suspendu comme entraîneur dans des commentaires recueillis par l'agence russe R-Sport. Il a également dit qu'il n'agissait pas comme entraîneur sur les images captées par une caméra cachée par ARD où il semblait diriger des sessions d'entraînement. Il a prétendu qu'il agissait alors comme «consultant».

L'IAAF a confirmé à l'Associated Press après les commentaires de Mokhnev qu'il était toujours sous le coup d'une suspension provisoire. Pendant une telle suspension, les entraîneurs sont généralement interdits de travailler avec des athlètes peu importe leur rôle.

La suspension de Mokhnev faisait suite à des accusations antérieures selon lesquelles il avait fourni des substances interdites aux athlètes de l'équipe nationale russe. Mokhnev nie également ces allégations.

L'IAAF a également déclaré que son groupe de travail créé pour surveiller la Russie enquêtera sur les allégations de l'ARD. Ce groupe de travail surveille la Russie car elle a promis des réformes afin d'être réadmise au sein de l'athlétisme mondial.

L'IAAF a suspendu la Russie de toute compétition internationale d'athlétisme en novembre à la suite de la publication du rapport d'une commission de l'AMA dévoilant un système de dopage à grande échelle avec complicité du gouvernement et de dissimulation de cas de dopage de la part de l'agence antidopage russe et du laboratoire national.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer