Andre De Grasse passe chez les professionnels

Andre De Grasse... (Photo John David Mercer, archives USA Today)

Agrandir

Andre De Grasse

Photo John David Mercer, archives USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lori Ewing
La Presse Canadienne
Herzogenaurach, Allemagne

Le sprinter Andre De Grasse passe chez les professionnels. La jeune sensation de l'athlétisme canadien, âgé de 21 ans, a signé une entente de plusieurs années et d'une valeur de 11,25 millions US avec l'équipementier Puma, renonçant à sa dernière saison d'admissibilité dans la NCAA. Selon son agence, Doyle Management, il pourrait toucher jusqu'à 30 millions avec les bonus.

«La signature de ce partenariat avec Puma constitue une étape importante pour moi dans le cheminement de ma carrière, a commenté De Grasse dans un communiqué. Je nourris de grands rêves pour ce que je veux accomplir et Puma partage mes ambitions. Ils vont m'offrir un grand soutien dans l'atteinte de mes objectifs.»

De Grasse vient de connaître une saison exceptionnelle au cours de laquelle il a remporté la médaille de bronze du 100 mètres aux championnats du monde à seulement 20 ans. Il a également enlevé l'or aux 100 et 200 mètres aux Jeux panaméricains et aux championnats de la NCAA.

De Grasse continuera de travailler avec l'entraîneur Caryl Smith-Gilbert des Trojans de l'Université de la Californie du Sud (USC).

«Andre a atteint le sommet de ce sport très rapidement et je suis à la fois heureux et fier que l'USC y ait contribué, a confié Smith-Gilbert. Ce que Andre a accompli en si peu de temps ici à l'USC était tout simplement incroyable, et nous envisageons de l'aider de toutes les manières possibles, alors qu'il entame sa carrière professionnelle.»

De Grasse se joint à un groupe de sprinters vedettes associés à la marque Puma, dont le Jamaïcain Usain Bolt et Asafa Powell. Le détenteur des records du monde aux épreuves du 100 et du 200 mètres a signé un contrat avec Puma alors qu'il était adolescent.

De Grasse a grandi en jouant au soccer et au basketball, et n'a pas couru sur une piste avant la 12e année lorsque l'entraîneur Tony Sharp l'a repéré lors d'une compétition à l'Université York.

Sharp croit que la décision d'opter pour les professionnels était «la bonne chose à faire au bon moment».

«Ce sera une période très occupée, mais je crois que tout le monde est gagnant. Il a un trimestre à finir, il doit gérer l'école et se concentrer sur la piste, a déclaré Sharp. J'espère que la demande d'autres commanditaires ne viendra pas interférer avec le temps d'entraînement parce qu'il ne peut pas perdre de vue son objectif d'aller à Rio.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer