Fédération russe suspendue pour dopage: les athlètes croient aux JO

La suspension de la Russie pourrait être levée... (PHOTO SERGEI KARPUKHIN, REUTERS)

Agrandir

La suspension de la Russie pourrait être levée avant les Jeux de Rio à la condition que les autorités russes prennent des mesures rapides, selon le président de la commission d'enquête indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA) Dick Pound.

PHOTO SERGEI KARPUKHIN, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOSCOU

Les principaux athlètes russes se voulaient combatifs samedi au lendemain de la suspension provisoire par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) de leur Fédération, accusée de dopage organisé, conservant intactes leurs ambitions olympiques, à neuf mois des Jeux de Rio.

« On s'attendait tous à mieux », a reconnu auprès de l'AFP la championne du monde russe de saut en hauteur Maria Kuchina, qualifiant la décision de l'IAAF de « sévère ». Mais « aucun d'entre nous n'abandonnera », a-t-elle néanmoins promis.

« Cette décision n'affecte pas notre préparation », a affirmé de son côté à l'AFP le coureur de 400 mètres Radel Kachefrazov, qui fait confiance aux autorités russes pour régler la situation à temps afin que les athlètes russes puissent participer aux JO-2016 en août prochain.

« Les athlètes ne sont pas spécialement inquiets. Nous espérons que tout va se résoudre rapidement », a-t-il ajouté.

La vedette de l'athlétisme russe, la perchiste double championne olympique (2004 et 2008) Yelena Isinbayeva, qui avait demandé vendredi la clémence de l'IAAF, s'est toutefois dite « choquée » par la suspension décidée par la Fédération internationale, sur sa page Instagram.

La suspension de la Russie pourrait être levée avant les Jeux de Rio à la condition que les autorités russes prennent des mesures rapides, selon le président de la commission d'enquête indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA) Dick Pound.

« Tous les problèmes que nous avons soulignés doivent être résolus avant les Jeux olympiques. Mais si vous commencez à procrastiner, alors les Jeux se dérouleront visiblement sans vous [la Russie] », a-t-il insisté dans une interview publiée samedi dans le journal sportif russe Sport-Express.

Le ministre russe des Sports, Vitali Moutko, avait pour sa part estimé vendredi que la Russie conservait ses chances d'aller aux JO-2016 et promis que des mesures seraient prises dans les mois à venir.

Le président de la Fédération russe d'athlétisme, Vadim Zelichenok, a lui évalué à « plus de 50 % » les chances du pays de parvenir à une levée de sa suspension.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer