Le Canadien Shawnacy Barber champion mondial de saut à la perche

Shawnacy Barber... (Photo Andy Wong, AP)

Agrandir

Shawnacy Barber

Photo Andy Wong, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
PÉKIN

Le Canadien Shawnacy Barber a remporté la médaille d'or au concours du saut à la perche aux championnats du monde d'athlétisme.

L'athlète de 21 ans a été le seul compétiteur à franchir la barre à 5,90 mètres à sa première tentative.

Le tenant du titre Raphael Holzdeppe a enlevé la médaille d'argent.

Le Français Renaud Lavillenie, no 1 mondial, a partagé la médaille de bronze avec les Polonais Pawel Wojciechowski et Piotr Lisek.

«Je n'arrive pas à y croire, a déclaré Barber. J'ai hâte aux prochains jours, lorsque je m'en rendrai compte. J'ai été chanceux d'être très régulier pendant la compétition. Je savais que ça se jouerait sur les premiers essais.»

Barber, six pieds et deux pouces, avait gagné la médaille d'or aux Jeux panaméricains le mois dernier.

Barber est né au Nouveau-Mexique, mais il peut concourir pour le Canada en raison de la nationalité canadienne de son père, qui est un ancien perchiste de premier plan.

Actuel détenteur du record canadien, Barber a commencé à pratiquer le sport dès l'âge de quatre ans.

Il s'agit d'une quatrième médaille pour le Canada à ces mondiaux et d'une première dans l'histoire du pays au saut à la perche.

On a par ailleurs eu droit à une autre soirée jamaïcaine au Nid d'oiseau. Shelly-Ann Fraser-Pryce a remporté le titre au 100 mètres des mondiaux pour une troisième fois, un exploit qui égale celui de son coéquipier Usain Bolt.

Comme Bolt, Fraser-Pryce s'est présentée à ce grand rendez-vous avec deux titres olympiques et deux titres mondiaux sur 100 mètres. Et après la conquête d'une troisième médaille d'or de Bolt dimanche, Fraser-Pryce a fait de même lundi.

Contrairement à l'excitante victoire de Bolt qui a dû revenir de l'arrière pour s'imposer in extremis, Fraser-Pryce a réalisé un départ canon, menait largement jusqu'à la mi-course et elle a été en mesure de lever son bras droit et son index en guise de victoire lorsqu'elle a franchi le fil d'arrivée en 10,76 secondes.

«Usain a couru en 9,7 secondes. J'ai couru en 10,7. Cela n'enlève rien à personne, a déclaré Fraser-Pryce. A sa manière, il est qui il est et nous n'avons pas à nous comparer. C'est plutôt ce que je veux faire et ce qui est important pour moi.»

Derrière elle, l'ancienne heptathlonienne Dafne Schippers a réalisé un record néerlandais en s'assurant la médaille d'argent en 10,81, devançant l'Américaine Tori Bowie de ,05 seconde.

Bolt est connu dans le monde entier pour sa pose «Lightning Bolt», et Fraser-Pryce a fait de ses coiffures spectaculaires sa spécialité. Elle a remporté le titre mondial en 2013 avec des cheveux roses lumineux, mais elle portait une couronne de tournesols et des tresses vertes à Pékin.

«Je voulais du vert dans mes cheveux, et je l'ai fait. Et je me suis mis des tournesols pour harmoniser, a déclaré Fraser-Pryce. Je ne l'avais jamais fait auparavant. Je me suis dit, «OK, je me mets les cheveux verts.»

Fraser-Pryce est la seule femme avec trois titres mondiaux sur 100 mètres, égalant Bolt et les Américains Maurice Greene et Carl Lewis.

Si la domination des sprinters jamaïcains a été manifeste ces dernières années, celle de Kenyans au 3000 mètres steelple remonte à des décennies. Et elle s'est poursuivie lundi puisque Ezekiel Kemboi a mérité son quatrième titre mondial d'affilée, célébrant comme c'est devenu son habitude avec un danse enroulée dans le drapeau du Kenya.

«C'est toujours une célébration», a confié Kemboi, âgé de 33 ans, aussi double champion olympique qui a toujours des ambitions pour les Jeux de 2016 à Rio de Janeiro.

Tout aussi prévisible que la victoire de Kemboi, Caterine Ibarguen s'est imposée au triple saut. La Colombienne a prolongé sa séquence victorieuse à 29 compétitions et elle a conservé son titre avec un saut de 14,90 mètres. La médaillée olympique d'argent n'a pas perdu en trois ans.

Au 10 000 mètres, la Kenyane Vivian Cheruiyot a devancé l'Éthiopienne Gelete Burka.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer