Mondiaux d'athlétisme: Andre De Grasse qualifié pour la demi-finale du 100 m

Le Canadien Andre De Grasse a franchi la distance... (PHOTO David J. Phillip, AP)

Agrandir

Le Canadien Andre De Grasse a franchi la distance en 9,99, réalisant ainsi une quatrième performance cette saison en deçà de la barrière des dix secondes.

PHOTO David J. Phillip, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lori Ewing
La Presse Canadienne
PÉKIN, Chine

Dans les entrailles du Nid d'aigle, quelques instants avant de se pointer sur la piste en vue des qualifications pour l'épreuve du 100 mètres des Championnats du monde d'athlétisme samedi soir à Pékin, le jeune sprinteur canadien Andre De Grasse ressentait de la nervosité.

Près de lui se trouvaient le Jamaïcain Usain Bolt et l'Américain Justin Gatlin, suivis de caméras de télévision non loin derrière. Ils sont des géants du sport, et De Grasse, la recrue qui a encore tout à prouver.

Mais le prodige de 20 ans de Markham en Ontario, s'est ressaisi et a terminé au deuxième rang de sa vague derrière le Français Jimmy Vicaut. Cette prestation l'a assuré d'une place en demi-finale dimanche, une solide performance alors qu'il en est à ses premiers Mondiaux.

«À partir du moment où je suis entré dans le stade, avec tout le battage publicitaire, les spectateurs qui applaudissaient, j'ai eu un regain d'énergie. Je me sens plutôt bien à l'approche de la prochaine ronde, a confié De Grasse.

«Ça n'a pas été la meilleure course, je suis devenu un peu trop tendu vers la fin et j'ai permis à Jimmy à s'éloigner de moi, a-t-il renchéri. Mais je vais retourner sur la piste, faire les ajustements nécessaires et je serai prêt.»

De Grasse a franchi la distance en 9,99, réalisant ainsi une quatrième performance cette saison en deçà de la barrière des dix secondes.

Malgré son chrono, De Grasse a timidement rigolé lorsque des journalistes lui ont fait remarquer qu'il pourrait jouer les trouble-fête.

«Je vais me présenter sur la piste, être compétitif, m'amuser, tenter d'établir une marque personnelle, de participer à la finale et de me faire une place sur le podium», a-t-il énuméré.

Le Torontois Aaron Brown a lui aussi pris la deuxième place dans sa vague, en 10,03 secondes, et sera également de la demi-finale. Blessé plus tôt cette saison, Brown a bien paru à sa quatrième sortie de la saison sur 100 mètres.

Profitant d'un léger vent favorable, Gatlin a réalisé le meilleur temps des qualifications, parcourant la distance en 9,83. Il a devancé son compatriote Trayvon Brommel (9,91) et Vicaut. De son côté, Bolt n'a eu aucune difficulté à se classer premier de sa vague, en 9,96.

Dans d'autres épreuves, le Torontois Shawnacy Barber s'est facilement qualifié pour la finale du saut à la perche, franchissant la barre à 5,70 m.

De son côté, la Canadienne Brianne Theisen-Eaton, classée numéro un au monde en heptathlon, a connu une première journée difficile et amorcera la seconde journée en quatrième place. Elle a complété les quatre premières épreuves avec un total de 3865 points, alors que Jessica Ennis-Hill, championne olympique à Londres, en totalise 4005.

L'athlète de 26 ans, originaire de Humboldt en Saskatchewan, ne pouvait comprendre ce qui lui était arrivé, ni trouver les mots.

«Peut-être que mes attentes sont trop élevées et que je me suis présentée trop tendue au lieu de m'amuser comme c'est habituellement le cas. Je suis déçue de ne pas avoir de chances de gagner l'or. Mes entraîneurs me diraient de ne pas parler ainsi, mais je suis réaliste. En ce moment, après la désastreuse journée que je viens de connaître, je serais heureuse avec n'importe quelle médaille.»

Par ailleurs, le Québécois Alex Genest a été exclu de la finale du 3000 mètres steeple après avoir été victime d'une chute. Il a terminé au 10e rang de sa vague des préliminaires, et 29e parmi les 39 athlètes inscrits à la compétition.

«J'ai accroché une haie au troisième tour environ, je ne me souviens plus très bien. J'étais en contrôle et aucun élément extérieur ne peut expliquer ma chute», a reconnu l'athlète de Lac-aux-Sables, dont l'objectif était de se rendre jusqu'à la finale.

Troisième de la première manche qualificative en un temps de 8:41,52, l'Ontarien Matthew Hughes a mérité son billet pour la finale, qui sera présentée lundi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer