Usain Bolt en a assez d'entendre parler de dopage

Usain Bolt se dit prêt à défendre son double... (Photo Wang Zhao, AFP)

Agrandir

Usain Bolt se dit prêt à défendre son double titre individuel du sprint à Pékin.

Photo Wang Zhao, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Pékin

La star jamaïcaine du sprint Usain Bolt a exprimé jeudi à Pékin sa tristesse à l'égard du fait qu'on parle essentiellement de dopage autour des Mondiaux d'athlétisme qui débutent samedi à Pékin.

«C'est vraiment prégnant. Tout ce qu'on a pu entendre ces deux dernières semaines, c'est dopage, dopage, dopage. La majorité des questions portent sur le sujet. C'est vraiment triste», a expliqué l'octuple champion du monde lors d'une conférence de presse sous l'égide de son équipementier dans la capitale chinoise.

À la fin juillet, la chaîne publique allemande ARD et le journal britannique The Sunday Times ont avancé, à partir de 12 000 échantillons qui ont fuité de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), qu'un tiers des médaillés mondiaux ou olympiques, entre 2001 et 2012, présenteraient des valeurs sanguines suspectes. La Russie et le Kenya sont particulièrement visés dans ces allégations.

Et le principal rival de Bolt, l'Américain Justin Gatlin, est invaincu depuis presque deux ans, après avoir été déjà suspendu deux fois, pour un total de cinq ans, dont la seconde après un contrôle positif à la  testostérone.

Responsabilité collective

Mais, dans ce contexte, Bolt a indiqué qu'il ne se considérait pas comme «le sauveur» de l'athlétisme et que la responsabilité de lutter contre le dopage était avant tout collective.

«Avant tout, je cours pour moi-même. Les gens disent que je dois gagner pour la crédibilité de ce sport, mais il y a beaucoup d'autres athlètes qui sont "propres". Je pense que c'est la responsabilité de tous les athlètes d'aider notre sport et de montrer qu'on peut arriver loin sans dopage», a expliqué le sextuple champion olympique, trois fois médaillé en or aux JO de Pékin en 2008 dans le même Nid d'oiseau qui accueille les Mondiaux de 2015.

«Pékin, c'était là où tout a commencé pour moi. J'ai un grand souvenir du stade et de la ville. C'est super d'y revenir», a précisé le recordman du monde des 100 (9,58) et 200 m (19,19), qui entre en piste dès samedi sur la ligne droite.

Bolt, 28 ans, a connu un début de saison 2015 difficile, après avoir quasiment manqué la précédente pour des problèmes physiques.

Néanmoins, le géant jamaïcain se dit prêt à défendre son double titre individuel du sprint à Pékin.

Bolt a effectué un retour tonitruant en courant deux fois, à une heure d'intervalle et sous la pluie, le 100 m en 9,87 secondes le 24 juillet à Londres.

«Je me suis entraîné dur ces dernières semaines pour être au mieux de ma forme pour la défense des titres. Mon coach (Glen Mills) est content et c'est important, parce que quand il est content cela signifie que je suis dans une bonne condition», a conclu «L'Éclair».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer