Dopage: l'IAAF nie avoir entravé la diffusion d'une étude

Le quotidien britannique The Sunday Times allègue qu'une étude a... (PHOTO PAWEL KOPCZYNSKI, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le quotidien britannique The Sunday Times allègue qu'une étude a déterminé que 29 à 34 % des 1800 athlètes qui ont participé aux Mondiaux de Daegu avaient enfreint les règles antidopages au cours des 12 mois précédents.

PHOTO PAWEL KOPCZYNSKI, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
MONACO

L'organisme qui chapeaute l'athlétisme a nié les allégations selon lesquelles il aurait entravé la diffusion d'une étude qui a conclu que le tiers des athlètes de haut niveau ont admis avoir utilisé des techniques interdites servant à améliorer leurs performances.

Le quotidien britannique The Sunday Times a indiqué que les auteurs du sondage considèrent que l'IAAF a empêché sa publication, réalisé lors des Championnats du monde d'athlétisme de 2011 à Daegu, en Corée du Sud. Le quotidien allègue que l'étude a déterminé que 29 à 34 % des 1800 athlètes qui ont participé aux Mondiaux de Daegu avaient enfreint les règles antidopages au cours des 12 mois précédents.

L'IAAF a déclaré qu'elle n'avait «jamais imposé son véto contre la publication de l'article» et qu'elle avait de «sérieuses réserves quant à l'interprétation des résultats du groupe de recherche», qui émanait de l'Université de Tubingen, en Allemagne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer