Haile Gebrselassie renonce à la compétition, mais pas à la course

Haile Gebrselassie, en 1997.... (PHOTO LYNNE SLASKY, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Haile Gebrselassie, en 1997.

PHOTO LYNNE SLASKY, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Gerald Imray
Associated Press

Haile Gebrselassie ne va pas arrêter de courir, il renonce seulement à la compétition.

L'Éthiopien de 42 ans, double champion olympique du 10 000 mètres et multiple recordman du monde sur longue distance, a annoncé sa décision de prendre sa retraite après la course du Grand Manchester, dimanche. Et pour démontrer sa volonté de poursuivre la course, il a disputé pour le plaisir le 10 km une deuxième fois avec les coureurs amateurs.

«Je me retire de la compétition, pas de la course, a déclaré Gebrselassie dans un communiqué après l'épreuve compétitive, qu'il a terminée au 16e rang chez les hommes. Vous ne pouvez pas arrêter de courir. C'est ma vie.»

L'équipe de gestion de Gebrselassie a précisé qu'il mettait fin à sa carrière de 23 ans pour se concentrer sur ses entreprises dans son pays. Mais il effectuera une autre apparition en 2015, lors d'une course disputée à Glasgow en octobre dans le cadre de sa «tournée d'adieu».

Gebrselassie a remporté deux médailles olympiques d'or et quatre titres mondiaux sur 10 000 mètres, mais il a démontré une rare capacité à exceller sur des distances allant de 800 mètres au marathon pour mériter sans doute la mention du coureur de fond le plus polyvalent de l'histoire du sport.

Il a établi 27 records du monde et plus de 60 marques nationales, enregistrant des succès sur les pistes intérieures, extérieures, les parcours de cross-country et sur route. Il a détenu les records du monde du 5000m, 10 000 m, du demi-marathon et du marathon.

«J'ai eu 23 années incroyables en athlétisme», a confié Gebrselassie, soulignant qu'il voulait encore rester actif dans son sport à titre d'«ambassadeur de la course.»

Gebrselassie s'est déjà montré réticent à renoncer à la course, annonçant sa retraite en 2010 avant de revenir sur sa décision et d'essayer de se qualifier pour le 10 000 m et le marathon aux Jeux olympiques de 2012 à Londres. Il a échoué, mais n'a pas abandonné la compétition pour autant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer