La sanction réduite de Tyson Gay lance le mauvais message, dit Bolt

Bolt, sextuple médaillé d'or olympique et détenteur des... (PHOTO VANDERLEI ALMEIDA, AFP)

Agrandir

Bolt, sextuple médaillé d'or olympique et détenteur des marques mondiales sur 100 et 200 mètres, a dit qu'il est «très fâché» par l'entente prise avec Tyson Gay.

PHOTO VANDERLEI ALMEIDA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
LONDRES

Le sprinter jamaïcain Usain Bolt a déclaré que son rival américain Tyson Gay s'en est trop bien sorti et qu'il aurait dû écoper d'une sanction plus importante pour avoir été trouvé coupable de dopage et qualifiant sa sanction réduite pour avoir collaboré avec les autorités de «chose la plus stupide que j'aie entendue».

Gay a été suspendu rétroactivement pour un an l'an dernier après qu'il eut échoué un test antidopage lors des Championnats américains d'athlétisme de 2013. Il a reçu cette sanction plus clémente en raison de sa collaboration avec l'Agence antidopage américaine (USADA), laquelle a mené à une suspension de huit ans imposée à son ancien entraîneur Jon Drummond.

Bolt, sextuple médaillé d'or olympique et détenteur des marques mondiales sur 100 et 200 mètres, a dit qu'il est «très fâché» par cette entente prise avec Gay.

«Il n'a eu qu'un an seulement parce qu'il a dit aux autorités comment il s'était dopé et qui l'avait aidé, a déclaré Bolt dans un entretien qu'il a accordé au magazine Runner's World et repris par le Times de Londres, vendredi. Ça envoie un mauvais message: si vous vous faites prendre, dites-nous tout ce que vous savez et votre suspension sera réduite.

«C'est la chose la plus stupide que j'aie jamais entendue, a-t-il ajouté. Le message devrait être: si vous trichez, vous serez chassés de ce sport.»

Gay, qui a remporté les 100, 200 et 4X100 m aux Mondiaux de 2007, est revenu à la compétition l'été dernier, affichant des chronos plus rapides que Bolt. Le Jamaïcain et lui devraient en découdre pour la première fois depuis son retour lors des Mondiaux, en août prochain.

«Je n'ai pas hâte de courir contre lui, a dit Bolt. Ça me dérange vraiment. [...] Je le respectais tant avant. C'était un compétiteur, il me gardait sur le qui-vive et me poussait à donner le meilleur de moi-même. En découvrant qu'il était dopé, j'imagine que j'ai ressenti la même sensation que lorsque des parents découvrent que leurs enfants font quelque chose de mal et qu'ils les laissent tomber. Je me sens trahi, je sens qu'il a laissé tomber le sport.»

Les résultats de Gay ont été annulés jusqu'à 2012, dont sa médaille d'argent du relais 4X100 m des Jeux olympiques de Londres.

«Vous devez faire peur aux athlètes, leur faire réfléchir aux conséquences de leurs actes, a conclu Bolt. S'ils reçoivent une sanction trop clémente, pourquoi s'en feraient-ils?»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer