Préparation olympique de triathlon: deux Québécoises sur le podium

Amélie Kretz, âgée de 23 ans, s'est accrochée... (PHOTO OLIVIER JEAN ET MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE)

Agrandir

Amélie Kretz, âgée de 23 ans, s'est accrochée à la deuxième place avec un temps de 59 minutes 23 secondes.

PHOTO OLIVIER JEAN ET MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Les Québécoises Amélie Kretz et Sarah-Anne Brault se rendront à Rio de Janeiro sur une note positive après avoir gagné les médailles d'argent et de bronze lors de leur dernière épreuve de préparation olympique disputée samedi à Malmö en Suède.

Le duo s'est retrouvé à l'avant du peloton de l'épreuve sur distance sprint qui consistait à compléter 750 mètres de nage, 20 kilomètres de vélo et 5 kilomètres de course à pied dans le cadre de la Coupe européenne de triathlon sprint ETU disputée à Malmö.

Les Québécoises ont eu à composer avec des conditions difficiles pour faire partie du trio de tête de la course, accompagnées de la polonaise Agnieszka Jerzyk. Kretz de Blainville au Québec et Brault de Québec se sont accrochées jusqu'au sprint final mais sont restées sans réponse à la poussée donnée par Jerzyk.   

Kretz, âgée de 23 ans, s'est accrochée à la deuxième place avec un temps de 59 minutes 23 secondes.

« La course a posé un certain défi.  Les conditions étaient difficiles alors que l'eau était agitée pour la portion de natation, le vent était fort pour le parcours très technique de vélo et a continué de souffler lors du segment de course à pied, » a confié Amélie Kretz.  « C'était une bonne façon d'évaluer où je me situe en vue de Rio et une excellente façon de répéter les processus de compétition une dernière fois avant la course de Rio. »

Brault, âgée de 26 ans, qui fera ses débuts olympiques à Rio, a mis son entraînement à bon escient en remportant la médaille de bronze avec un temps de 59 minutes 32 secondes. 

« J'ai eu beaucoup de plaisir aujourd'hui, » a dit Sarah-Anne Brault.  « Les conditions ont rendu la journée difficile. C'était l'eau la plus agitée dans laquelle j'ai eue à nager. Le segment de vélo était technique avec des routes faites de pavés, beaucoup de virages et un peu de pluie. Je n'ai pu suivre les deux filles au sprint final, mais je suis satisfaite de mon exécution. C'était une bonne expérience en vue de Rio. » 

La Polonaise Jerzyk a remporté la médaille d'or avec un temps de 59 minutes 16 secondes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer