Harcèlement: le Comité américain à la rescousse de la gymnastique

Le Comité olympique américain (Usoc) a défendu vendredi la Fédération... (REUTERS)

Agrandir

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
RIO DE JANEIRO

Le Comité olympique américain (Usoc) a défendu vendredi la Fédération américaine de gymnastique, accusée par des journaux américains d'avoir étouffé des agressions sexuelles commises par des entraîneurs.

Selon l'édition de jeudi de l'Indianapolis Star, USA Gymnastics a à plusieurs reprises préféré ne pas alerter les autorités sur des cas d'agression. Une accusation vigoureusement démentie par le président de la fédération, Steve Penny.

L'Usoc, elle, a réagi, à quelques heures du début des Jeux par l'intermédiaire de sa directrice éthique et sécurité.

«Depuis de nombreuses années maintenant, l'Usoc a fait des efforts pour s'améliorer dans ce domaine. Nos efforts pour protéger les personnes des agressions, en particulier les enfants, ont fortement augmenté», a expliqué Malia Arrington, expliquant qu'une commission avait été créée dès 2011 pour traiter du problème.

«USA Gymnastics a été l'un de nos plus grands soutiens, les plus concernés, les plus actifs dans cette entreprise», a ajouté Mme Arrington.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer