• Accueil > 
  • Sports 
  • > Le Sport interuniversitaire canadien devient U Sports 

Le Sport interuniversitaire canadien devient U Sports

Le Sport interuniversitaire canadien (SIC) a présenté jeudi une nouvelle image... (PHOTO André Pichette, La Presse)

Agrandir

PHOTO André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Sport interuniversitaire canadien (SIC) a présenté jeudi une nouvelle image de marque qui devrait permettre à l'organisme de gagner en reconnaissance au cours des prochaines années. C'est désormais le nom et le logo U Sports qui identifieront une entité qui regroupe plus de 12 000 athlètes de 56 universités et 12 sports à travers le Canada.

Graham Brown, président-directeur général, mène une importante reforme de l'organisation depuis son arrivée il y a près d'un an et il compte se servir de cette nouvelle image pour «diriger les projecteurs sur les étudiants-athlètes incroyables de 56 universités au pays», tout en «transformant la façon de suivre le sport universitaire, en cette ère numérique où tout évolue si rapidement».

M. Brown a reconnu que l'une des principales difficultés de ce changement consistait à trouver un nom bilingue. L'organisme dirigeant du sport universitaire canadien est né sous le nom de CIAU Central en 1906, pour ensuite devenir l'Union sportive interuniversitaire canadienne (USIC) / Canadian Interuniversity Athletic Union (CIAU) en 1961. En juin 2001, les membres ont changé le nom et le logo de l'organisation à Sport interuniversitaire canadien (SIC) / Canadian Interuniversity Sport (CIS).

«Personne ne nous reconnaissait vraiment, racontait jeudi Manon Simard, la directrice des programmes sportifs à l'Université de Montréal. «J'avais déjà participé au processus de changement en 2001 et cela avait été très difficile de s'entendre. Cela a encore été ardu cette fois et le résultat n'est probablement pas parfait, mais il représente un grand pas en avant. Tout le monde s'entend sur le logo et l'image de marque, c'est un bon point de départ.»

Patrick Boivin, le directeur des sports à l'Université Concordia, a vécu un changement similaire il y un an avec l'image de marque des Stingers, et il est de ceux qui insistent sur l'importance d'aller de l'avant.

«Nos athlètes méritent d'être mieux connus et il faut être en mesure de leur offrir une plus grande visibilité. Les changements que nous avons faits ici ont eu un impact très positif, et je suis certain que ce sera aussi le cas avec U Sports.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer