• Accueil > 
  • Sports 
  • > Les Alouettes désolants face aux Tiger-Cats 31-7 

Les Alouettes désolants face aux Tiger-Cats 31-7

Adrian Tracy (Tiger-Cats) et Rakeem Cato (Alouettes).... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Adrian Tracy (Tiger-Cats) et Rakeem Cato (Alouettes).

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Montréal

L'attaque des Alouettes et Rakeem Cato n'ont jamais trouvé leur rythme et la troupe montréalaise a subi un deuxième revers d'affilée au stade Percival-Molson, s'inclinant 31-7 devant les Tiger-Cats de Hamilton après une performance désolante.

Les Tiger-Cats (2-2) ont marqué 26 de leurs 31 points en deuxième demie, n'en concédant que trois aux Alouettes (1-2).

Des touchés de Brandon Banks et de C.J. Gable, cinq placements de Brett Maher ­- dont un de 56 verges, une marque personnelle -, ainsi qu'un touché de sûreté ont eu raison des Alouettes. Ces derniers n'ont inscrit des points que sur des bottés de Boris Bede : des placements de 42 et 36 verges, ainsi qu'un simple sur un placement raté de 43 verges.

Après une première demie terne et sans rythme, ponctuée - encore une fois - d'innombrables pénalités, les visiteurs sont rentrés au vestiaire « forts » d'une avance de 5-4, ayant marqué tous leurs points dans les derniers instants du deuxième quart.

Les Tiger-Cats ont toutefois marqué deux majeurs au troisième quart pour briser les reins des Alouettes. Banks a d'abord ramené un dégagement de Bede sur 86 verges pour donner une priorité de huit points aux siens. Puis, après que Bede a rapproché les locaux à 12-7, les Ti-Cats ont profité d'un ballon échappé par Cato pour porter leur avance à 19-7, sur une course de neuf verges de Gable.

Maher a complété la marque en inscrivant trois placements sur trois poussées consécutives.

Parlant de Cato, s'il n'a pas bien fait, c'est parce qu'il n'a pas été suffisamment constant. Ses quelques beaux flashes - une passe de 39 verges à Duron Carter au premier quart, ou une autre de 24 verges à B.J. Cunningham au deuxième, notamment - ont été trop peu nombreux et trop espacés, si bien qu'au quatrième quart, Jim Popp a décidé de confier l'attaque à Vernon Adams fils.

Ça n'a guère été mieux : après un dégagement à la suite de deux jeux infructueux sur sa première poussée, Adams a gagné un premier jeu sur la séquence suivante, avant de céder le ballon aux Tiger-Cats après avoir échoué sur un troisième essai et neuf verges à franchir, une séquence qui a entraîné un exode des 20 098 spectateurs présents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer