• Accueil > 
  • Sports 
  • > American Pharoah remporte la Triple Couronne 

American Pharoah remporte la Triple Couronne

American Pharoah et son jockey Victor Espinoza... (Photo Winslow Townson, USA TODAY Sports)

Agrandir

American Pharoah et son jockey Victor Espinoza

Photo Winslow Townson, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Beth Harris
Associated Press
NEW YORK

American Pharoah a mené d'un bout à l'autre pour remporter la 147e édition du Belmont Stakes par cinq longueurs et demie, samedi, et il est devenu le premier cheval en 37 ans à balayer le derby du Kentucky, le Preakness et le Belmont Stakes - un des accomplissements les plus rares du monde du sport.

Le poulain de trois ans a eu le meilleur sur ses sept rivaux sur la piste d'un mille et demi, franchissant la distance en deux minutes et 26,65 secondes. Il a mis fin à la plus longue séquence de l'histoire sans vainqueur de la Triple Couronne.

American Pharoah est le 12e cheval et le premier depuis Affirmed en 1978 à gagner les trois épreuves présentées sur des pistes différentes et des distances différentes en l'espace de cinq semaines. Il avait gagné le derby du Kentucky par une longueur le 2 mai, puis s'était imposé par sept longueurs sous la pluie au Preakness, deux semaines plus tard.

L'éleveur Bob Baffert et le jockey Victor Espinoza ont enfin connu l'euphorie de la victoire de la Triple Couronne. Baffert a finalement vu un de ses protégés gagner la Triple Couronne après des échecs à la troisième course en 1997, 1998 et 2002. Espinoza en était à sa troisième tentative après avoir été incapable de compléter le triplé en 2002 et l'an dernier, avec California Chrome.

Frosted a terminé deuxième et Keen Ice troisième.

American Pharoah a offert la victoire à son propriétaire égyptien Ahmed Zayat, qui avait accouplé les parents du poulain et l'avait mis en vente avant de le racheter pour 300 000 $. Son nom a été choisi lors d'un concours en ligne et une femme originaire du Missouri a soumis le nom gagnant. On s'est aperçu de l'orthographe erronée après que le nom eut été officialisé.

Alors qu'American Pharoah filait vers la victoire, les 102 199 spectateurs ont commencé à célébrer l'exploit historique au Belmont Park.

Depuis 1978, 13 chevaux avaient été incapables de gagner le Belmont Stakes après des victoires au derby du Kentucky et au Preakness - incluant I'll Have Another qui n'avait pas pris le départ en 2012 en raison d'une blessure.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer