• Accueil > 
  • Sports 
  • > Squash: David Baillargeon dans la fosse aux lions 

Squash: David Baillargeon dans la fosse aux lions

David Baillargeon affrontera mardi Grégoire Marche, 29e joueur... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

David Baillargeon affrontera mardi Grégoire Marche, 29e joueur mondial, lors de ses débuts professionnels à l'Open de Montréal de squash.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

David Baillargeon sera jeté dans la fosse aux lions mardi après-midi. Presque littéralement. Le joueur de squash de 18 ans fera ses débuts professionnels au Forum, sur un court tout vitré aménagé dans la mythique enceinte pour l'Open de Montréal, tournoi sanctionné par l'Association professionnelle de squash (PSA).

Le «lion» s'appelle Grégoire Marche, un Français de 24 ans, 29e joueur mondial. Sauf à l'entraînement, Baillargeon ne s'est jamais mesuré à un rival de ce calibre. Nerveux? Plutôt excité, à en juger par son ton et ses propos en entrevue téléphonique à quelques jours de l'événement.

«C'est sûr que je ne suis pas du tout le favori», souffle l'athlète originaire de Québec, qui a interrompu une séance de corde à danser au Club sportif MAA pour répondre aux questions. «Mon entraîneur a dit qu'un objectif réaliste serait de marquer 20 points. Un bonus, ce serait de gagner une manche.»

Yvon Provençal, l'entraîneur en question et organisateur du tournoi, ne tarit pas d'éloges envers son jeune protégé, à qui il a remis la seule invitation donnant accès au tableau principal. «C'est un vrai de vrai», louange le coach de l'équipe nationale.

Baillargeon avait 14 ans quand il a déménagé à Montréal pour s'entraîner dans l'environnement plus compétitif du centre national du club MAA. Joueur «unidimensionnel» à l'époque, il se démarquait surtout par sa personnalité et son attitude, raconte Provençal: «Il avait du chemin à rattraper dans son développement, mais il travaillait fort et il avait du coeur au ventre. Le sport lui sort par tous les pores de la peau. En plus, il est très talentueux.»

Grimper les marches quatre à quatre

Initié dès la petite enfance par ses parents, Baillargeon a pratiqué le hockey, le soccer et le football avant d'opter définitivement pour le squash, seul programme sport-études accessible à partir de la quatrième année. Une façon de canaliser l'énergie d'un élève brillant mais turbulent. «J'étais un peu le tannant en classe dans le temps, confesse-t-il. J'avais un peu un surplus d'énergie... Le sport m'a aidé sur le plan scolaire.»

À 12 ans, sa participation aux championnats canadiens a été une révélation. «J'étais un joueur parmi tant d'autres, j'avais bien fait et j'avais fini cinquième. Ç'a été un déclic.»

Son déménagement à Montréal lui a ensuite permis de grimper les marches quatre à quatre. Il a pu côtoyer et s'entraîner avec certains des meilleurs joueurs canadiens, dont le Montréalais Shawn Delierre, numéro un au Canada, chez qui il réside aujourd'hui.

L'an dernier, Baillergeon a été invaincu chez les juniors au pays. Aux Mondiaux, en Namibie, en août, il a remporté 10 de ses 11 matchs. L'étudiant au Collège de Maisonneuve fait maintenant partie de l'équipe «de transition» de Squash Canada et reçoit du financement d'Équipe Québec, de la Fondation de l'athlète d'excellence (programme « excellence académique » de la Banque Nationale) et de la Fondation Nordiques.

L'Open de Montréal, où il devra apprivoiser les parois vitrées, le fort éclairage, un terrain plus lent et un «tin» plus bas (donc favorable à l'attaque), est un premier pas vers ce qu'il espère être une longue carrière. «C'est un de mes plus grands rêves», lance David Baillargeon, qui est prêt à manger du lion pour y arriver.

_____________________________________________

Un plateau relevé

L'Open de Montréal, qui en est à sa sixième présentation, est doté d'une bourse totale de 35 000 $. La proximité du US Open, tournoi majeur qui se conclut samedi à Philadelphie, permet d'accueillir un plateau relevé pour une compétition de cette catégorie.

Le premier favori est l'Espagnol Borja Golan, tenant du titre et septième joueur mondial. Ses principaux rivaux seront le Britannique Daryl Selby, finaliste en 2013 et neuvième mondial, et le Colombien Miguel Angel Rodriguez, 14e mondial et meilleur joueur panaméricain. Au premier tour, mardi, ce dernier sera opposé au meilleur Canadien, le Montréalais Shawn Delierre, qui a atteint le 35e rang mondial l'an passé. L'ex-Montréalais Jonathon Power, ancien champion du monde, sera sur place comme entraîneur.

_____________________________________________

Horaire

> 19 octobre au Club sportif MAA (à partir de 14h): 8 matchs de qualification avec la présence de plusieurs Canadiens et des meilleurs Québécois. Admission gratuite.

> 20 octobre au Forum de Montréal (à partir de 17h): 2e tour de qualification (4 matchs). Admission 20 $.

> 21 octobre au Forum de Montréal: 8 matchs. Admission 20 $.

13h30 - Alan Clyne (ÉCO) c. Stephen Coppinger (ZAF)

14h15 - Mathieu Castagnet (FRA) c. Martin Knight (NZL)

15h15 - Cameron Pilley c. Qualifié

16h - Daryl Selby (G.-B.) c. Qualifié

17h30 - Grégoire Marche (FRA) c. David Baillargeon (CAN)

18h15 - Borja Golan (ESP) c. Qualifié

19h15 - Shawn Delierre (CAN) c. Miguel Angel Rodriguez (COL)

20h - Alister Walker (BOT) c. Qualifié

> 22 octobre au Forum de Montréal (à partir de 17h): quarts de finale. Admission 40 $.

> 23 octobre au Forum de Montréal (à partir de 19h): demi-finales. Admission 40 $.

> 24 octobre au Forum de Montréal (à partir de 19h): match de démonstration et finale. Admission 40 $.

_____________________________________________

L'espoir olympique

David Baillargeron aura 23 ans lors de la présentation des Jeux de Tokyo en 2020. L'âge idéal pour espérer une première participation olympique. Mais le squash n'a pas été inclus au programme, la lutte lui ayant été préférée l'an dernier, une troisième tentative ratée de justesse. «J'aurais pu faire trois, quatre Jeux olympiques, calcule l'espoir québécois. Il faut continuer à espérer.» En attendant, il peut se rabattre sur les Jeux panaméricains et du Commonwealth.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer