Un premier week-end crucial pour les jumeaux siamois séparés

Les frères Anias et Jadon McDonald étaient reliés par... (photo fournie par la famille mcdonald/cnn)

Agrandir

Les frères Anias et Jadon McDonald étaient reliés par le haut de la tête depuis leur naissance, il y a 13 mois.

photo fournie par la famille mcdonald/cnn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Ils étaient reliés par le haut de la tête depuis leur naissance, il y a 13 mois. Anias et Jadon McDonald ont été séparés vendredi au bout de 27 heures de chirurgie. Et les deux « petits guerriers » comme leurs parents les appellent ont fait un pas de plus vers une vie normale en passant au travers d'un premier week-end de convalescence jugé déterminant.

Les 72 premières heures sont les plus critiques pour des bambins qui se remettent de ce genre d'intervention, ont dit les médecins aux parents. Le père des deux frères, Christian McDonald, a confié à CNN que les garçons étaient aujourd'hui dans un état stable après une fin de semaine de « défis ».

Anias a connu quelques crises (s'apparentant à des convulsions) dimanche, mais la situation a été contrôlée par médication. Jadon, lui, n'a toujours pas bougé son côté gauche. Même si cela peut sembler inquiétant, son père demeure optimiste. « Ce n'est pas quelque chose qui inquiète outre mesure le Dr Goodrich pour l'instant, souligne Christian McDonald. Il dit que ce n'est pas rare. Espérons qu'en temps et lieu, il commencera à bouger ce côté », poursuit le père.

L'opération qui a débuté jeudi matin et s'est terminée vendredi après-midi a été menée à l'Hôpital pour enfants du Centre médical du Bronx, à New York. L'équipe d'intervenants était dirigée par le neurochirurgien James Goodrich, une sommité dans la séparation de jumeaux craniopagus (reliés par la tête).

« J'ai hâte de les étendre un à côté de l'autre et qu'ils se voient l'un et l'autre », a déclaré Christian, leur père. « Pour être honnête, je suis tellement excité et impatient de voir cet instant. Ce sera un grand jour. »

Pour faire soigner leurs garçons, les deux parents ont dû quitter leurs emplois et leur petite ville de l'Illinois pour déménager dans le Bronx afin d'être à proximité de l'hôpital. Depuis le début des interventions chirurgicales, les McDonald ont vu leur cagnotte amassée à l'aide du financement participatif passé de 50 000 à 250 000 $ US, plus qu'il leur en faut pour régler les frais médicaux. La famille demande dorénavant à ceux et celles qui veulent leur venir en aide de faire un don à la famille d'amis qui ont un enfant qui doit subir la transplantation d'un rein.

- Daprès CNN

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer