Le virus Zika détecté dans du sperme 6 mois après l'infection

Le zika est transmis par le moustique Aedes... (Photothèque Le Soleil, AP)

Agrandir

Le zika est transmis par le moustique Aedes aegypti, également vecteur de la dengue et du chikungunya, et plus rarement par voie sexuelle.

Photothèque Le Soleil, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le virus Zika a été détecté dans le sperme d'un Italien six mois après les premiers symptômes de l'infection, soit le double du précédent record enregistré, selon une étude réalisée par l'institut Spallanzani à Rome.

Cet homme de 30 ans avait ressenti de la fièvre et des démangeaisons pendant cinq jours lors d'un séjour en Haïti en janvier, rapporte cet établissement dont l'étude a été publiée jeudi dans Eurosurveillance, revue européenne d'épidémiologie.

L'institut Spallanzani, spécialisé dans les maladies infectieuses, a effectué une série de prélèvements sur le patient désormais en bonne santé: 91 jours après les premiers symptômes, le virus était toujours présent dans l'urine, la salive et le sperme. Au jour 134, seul le sperme était encore positif.

Et au jour 188, soit six mois après les premiers symptômes, « l'échantillon de sperme était toujours positif », a annoncé l'institut en précisant que le jeune homme ne souffrait d'aucune maladie chronique ou déficience immunitaire.

Pendant toute cette période, le patient a utilisé des préservatifs dans ses rapports avec son épouse, qui est pour sa part restée négative.

Le virus Zika, lié à des malformations congénitales irréversibles dévastatrices comme la microcéphalie, est le plus souvent transmis par une piqure de moustique, mais il peut aussi l'être par voie sexuelle ou par un contact avec du sang contaminé.

Les résultats de cette étude « soulignent la nécessité de recommander aux patients affectés de s'abstenir d'activité sexuelle ou d'utiliser un préservatif pendant au moins six mois », insistent les auteurs.

Les symptômes les plus fréquents sont des éruptions cutanées et des douleurs articulaires et musculaires. Mais compte tenu du fait que l'infection passe inaperçue dans 80 % des cas, les auteurs de l'étude suggèrent d'instaurer des tests systématiques sur les échantillons recueillis dans les banques du sperme.

Selon le communiqué de l'institut, 61 cas d'infection par le virus Zika ont été enregistrés en Italie, dans tous les cas des voyageurs de retour de pays très touchés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer