• Accueil > 
  • Sciences > 
  • Médecine 
  • > Il suffirait de «gigoter» pour protéger la fonction vasculaire des jambes 

Il suffirait de «gigoter» pour protéger la fonction vasculaire des jambes

Le docteur Padilla a expliqué qu'il est important... (Photo Navesh Chitrakar, archives Reuters)

Agrandir

Le docteur Padilla a expliqué qu'il est important d'interrompre les périodes assises le plus souvent possible en se levant et en marchant, mais que le fait de gigoter peut constituer une alternative intéressante lorsque cela n'est pas possible.

Photo Navesh Chitrakar, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Il suffit de gigoter un peu pour protéger la fonction vasculaire des jambes lors de longues périodes passées en position assise, ont constaté des chercheurs de l'Université du Missouri.

Que ce soit dans l'avion, au travail ou simplement devant la télévision, de telles périodes d'inactivité peuvent réduire le flot sanguin aux jambes et contribuer à l'apparition de la maladie cardiovasculaire.

Le docteur Jaume Padilla et son équipe ont voulu savoir si de courtes séances de mouvement des jambes seraient en mesure de contrer le déclin de la fonction artérielle. Ils ont donc demandé à 11 participants de rester assis pendant trois heures en tapant du pied avec une seule jambe pendant une minute, avant de faire une pause de quatre minutes, pendant que l'autre jambe demeurait immobile. Les participants bougeaient leurs pieds en moyenne 250 fois par minute.

Comme ils s'y attendaient, les chercheurs ont constaté une augmentation du flot sanguin dans l'artère poplitée de la jambe qui bougeait, et un déclin dans celle de la jambe immobile.

Contrairement à leur expérience, les scientifiques recommandent de taper du pied avec les deux jambes afin de maximiser l'effet bénéfique. Ils préviennent aussi que ce stratagème ne saurait remplacer la marche ou l'exercice physique, dont les bienfaits cardiovasculaires sont nettement supérieurs.

Le docteur Padilla a expliqué qu'il est important d'interrompre les périodes assises le plus souvent possible en se levant et en marchant, mais que le fait de gigoter peut constituer une alternative intéressante lorsque cela n'est pas possible.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le American Journal of Physiology Heart and Circulatory Physiology.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer