Des scientifiques produisent des isotopes médicaux par rayons X

Les isotopes médicaux sont utilisés dans des tests... (Photo Andrew Testa, Archives New York Times)

Agrandir

Les isotopes médicaux sont utilisés dans des tests comme la tomodensitométrie (TDM), pour diagnostiquer des cancers ou des maladies cardiaques.

Photo Andrew Testa, Archives New York Times

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
SASKATOON

Des scientifiques du Centre canadien de rayonnement synchrotron de Saskatoon ont réussi à utiliser des rayons X pour produire des isotopes médicaux.

Cette percée pourrait éventuellement contribuer à prévenir les pénuries de ce matériel utilisé dans des tests diagnostiques, croit le directeur du centre, Mark de Jong.

Les isotopes médicaux sont généralement créés dans des réacteurs nucléaires.

M. de Jong fait remarquer que l'accélérateur de particules de l'université de la Saskatchewan est beaucoup plus petit qu'un réacteur, qu'il ne crée pas de déchets nucléaires et qu'il est plus fiable.

Le projet d'isotopes médicaux est en attente de l'approbation de Santé Canada, attendue d'ici 2016.

Seulement quelques réacteurs produisent des isotopes médicaux dans le monde, affirme M. de Jong. Plusieurs d'entre eux sont vieux de 40 ou 50 ans.

Les problèmes associés à la vieillesse des installations peuvent causer des fermetures prolongées et, conséquemment, des ruptures de stock.

L'une des plus grandes installations de fabrication d'isotopes au monde, à Chalk River, en Ontario, devrait fermer dans deux ans. Ce laboratoire a déjà été fermé temporairement quelques fois pour que des réparations y soient faites.

En 2009, une pénurie internationale d'isotopes médicaux a été provoquée par une interruption de service de plusieurs mois à Chalk River, qui a coïncidé avec la fermeture d'un générateur aux Pays-Bas.

«Nous tentons d'assurer que les hôpitaux soient constamment approvisionnés en isotopes», a expliqué vendredi M. de Jong.

Les isotopes médicaux produits dans son laboratoire pourraient éventuellement fournir toute la Saskatchewan, le Manitoba et le nord de l'Ontario. Le Canada serait constamment approvisionné si deux ou trois installations comme celle de Saskatoon ouvraient, estime-t-il.

Les isotopes médicaux sont utilisés dans des tests comme la tomodensitométrie (TDM), pour diagnostiquer des cancers ou des maladies cardiaques.

Les isotopes produits à Saskatoon sont, pour l'instant, seulement envoyés à Winnipeg pour le contrôle et la préparation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer