Les É.-U. accélèrent l'examen d'un anticancéreux prometteur

Le laboratoire pharmaceutique Pfizer a annoncé lundi que son traitement... (PHOTO ÉRIC GAILLARD, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ÉRIC GAILLARD, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le laboratoire pharmaceutique Pfizer a annoncé lundi que son traitement expérimental contre le cancer du sein, le Palbociclib, allait connaître aux États-Unis un examen accéléré, dernière étape avant un éventuel feu vert de commercialisation.

L'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) a décidé d'accorder au Palbociclib un «examen prioritaire», indique Pfizer dans un communiqué.

Cette décision signifie que la revue en vue de l'approbation de ce traitement va passer de 10 mois à 6 mois avec une délibération de la FDA attendue pour le 13 avril 2015, précise Pfizer.

En avril, Pfizer avait indiqué qu'un essai clinique avait montré que le Palbociclib retardait la progression d'un cancer avancé du sein. Administré conjointement avec un autre anticancéreux déjà sur le marché, le Femara (létrozole), il a permis d'arrêter la progression de la tumeur pendant vingt mois en moyenne, selon Pfizer.

Le palbociclib pourrait générer un peu plus de 4 milliards de ventes par an à partir de 2020, selon les analystes.

Pfizer, qui a perdu son titre de numéro un mondial de la pharmacie au profit du suisse Novartis, est en quête de relais de croissance. La plupart de ses «blockbusters», ces médicaments à 1 milliard de dollars en moyenne de ventes annuelles, tombent dans le domaine public lors des trois prochaines années.

Il mise sur l'oncologie, l'immunothérapie et la croissance externe au travers d'acquisitions pour se relancer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer