La FDA approuve un traitement expérimental contre le mélanome

La FDA explique avoir approuvé Keytruda, car les... (Photo Jocelyn Bernier, Le Soleil)

Agrandir

La FDA explique avoir approuvé Keytruda, car les résultats des essais cliniques préliminaires ont montré que ce traitement pourrait apporter une amélioration importante par rapport aux thérapies existantes.

Photo Jocelyn Bernier, Le Soleil

Agence France-Presse
WASHINGTON

La FDA, l'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments, a donné son feu vert jeudi selon une procédure accélérée au Keytruda pour traiter le mélanome avancé, un cancer agressif de la peau, chez des patients ne répondant plus aux autres traitements.

Le mélanome, une forme très agressive de tumeur des cellules responsables de la pigmentation de la peau, représente environ 5% de tous les nouveaux cancers diagnostiqués aux États-Unis.

Selon l'Institut National du Cancer (NCI), en 2014, un mélanome sera diagnostiqué à 76 000 Américains et 9710 en décéderont.

Keytruda, développé par le laboratoire américain Merck, est le premier traitement approuvé par la FDA (Food and Drug Administration) qui cible une fonction cellulaire appelée PD-1 qui freine le système immunitaire et l'empêche d'attaquer les cellules cancéreuses, précise l'agence dans un communiqué.

La FDA explique avoir approuvé Keytruda, car les résultats des essais cliniques préliminaires ont montré que ce traitement pourrait apporter une amélioration importante par rapport aux thérapies existantes.

«Keytruda est le sixième nouveau traitement contre le mélanome approuvé par la FDA depuis 2011 ce qui témoigne des avancées prometteuses réalisées contre ce cancer», souligne le Dr Richard Pazdur, directeur du service d'Hématologie et de cancérologie du centre d'évaluation et de recherche de la FDA.

«Tous ces traitements ont différents mécanismes d'action et offrent de nouvelles options aux malades», ajoute-t-il.

L'efficacité de Keytruda pour réduire la tumeur a été démontrée dans un essai clinique avec 173 patients atteints d'un mélanome avancé qui continuait à progresser après de précédents traitements.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer