L'éradication de la polio en vue

Le Pakistan, le Nigeria et l'Afghanistan sont les... (Photo: AP)

Agrandir

Le Pakistan, le Nigeria et l'Afghanistan sont les seuls pays où la polio reste endémique.

Photo: AP

Partager

Agence France-Presse
Washington

Le nombre de cas de poliomyélite dans le monde est au plus bas en 2012, rendant les experts confiants sur l'éradication prochaine de cette maladie, selon des présentations mardi à la conférence annuelle de l'American Society of Tropical Medicine and Hygiene (ASTMH).

Quelque 177 nouveaux cas de polio ont été enregistrés de janvier à octobre 2012 sur la planète, contre 502 durant la même période en 2011, ont précisé ces virologues réunis à Atlanta.

Ces derniers ont également expliqué les obstacles à une élimination totale de cette maladie infectieuse par le doublement des cas au Nigeria (99) cette année et l'opposition persistante au Pakistan de nombreux parents à la vaccination de leurs enfants.

Le Pakistan, le Nigeria et l'Afghanistan sont les seuls pays où la polio reste endémique. Ils sont de ce fait les derniers champs de bataille des efforts internationaux en cours pour éradiquer la maladie qui deviendrait la deuxième à être éliminée après la variole.

Et même au Pakistan, l'une des deux souches du virus de la polio en circulation dans le pays, dite de type 3, est près d'être éliminée, a indiqué lundi à la conférence de l'ASTMH, le Dr Steven Wassilak, un épidémiologiste des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Cette souche n'a pas été détectée depuis six mois, soit la plus longue période jamais observée jusqu'alors, a-t-il précisé.

Mais l'opposition de parents à la vaccination de leurs enfants reste le principal obstacle à une éradication complète de la polio au Pakistan, a expliqué le Dr Anita Zaidi, pédiatre à l'Université Aga Khan de Karachi, tout en soulignant les progrès majeurs accomplis pour étendre l'immunisation dans les zones rurales.

Cette opposition est alimentée par les imams qui par haut-parleurs assurent à la population que la vaccination anti-polio est une conspiration des pays occidentaux pour réduire la population musulmane.

«Nous avons constaté qu'à Karachi, une des principales raisons pour lesquelles les enfants ne sont pas vaccinés est le refus de leurs parents, et non le manque d'accès» aux vaccins, a encore dit le Dr Zaidi.

Toutefois, a estimé le Dr Wassilak, ce refus des parents au Pakistan n'est pas insurmontable. «Nous avons vu le même problème en Inde et bien que le problème n'ait pas été réglé du jour au lendemain, les autorités sont parvenues à généraliser l'immunisation et à éliminer la polio dont aucun cas n'a été observé depuis janvier 2011», a-t-il indiqué.

La persistance de la polio au Nigeria en 2012, où le nombre de cas a doublé pour atteindre 99, est particulièrement préoccupante car dans le passé l'infection s'est propagée au Soudan, au Tchad et dans 23 autres pays, ont expliqué les experts.

Tous ces pays sont aujourd'hui de nouveau sans aucun cas de polio à l'exception du Tchad. Selon les CDC, le Tchad pourrait parvenir à arrêter la transmission du virus d'ici la fin de l'année sauf si d'autres infections proviennent du Nigeria.

La poliomyélite est une maladie infectieuse causée par un virus qui attaque le système nerveux et peut paralyser un enfant à vie en quelques heures. Son vaccin s'administre par voie orale en plusieurs prises dans les premières années de la vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer