La vie sur Terre aurait commencé dans de petits étangs

Les résultats publiés lundi soutiennent qu'il est plausible que... (Photo archives NASA)

Agrandir

Les résultats publiés lundi soutiennent qu'il est plausible que la vie a commencé dans des étangs chauds.

Photo archives NASA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Liam Casey
La Presse Canadienne

Des recherches de scientifiques canadiens concluent que la vie sur Terre serait d'abord apparue dans de petits étangs chauds après qu'ils eurent été éclaboussés par des météorites il y a environ quatre milliards d'années.

Un étudiant de troisième cycle de l'Université McMaster et son professeur ont déclaré qu'ils se sont intéressés à une théorie formulée par le naturaliste Charles Darwin dans les années 1870 qui suggère que les étangs chauds étaient les lieux de reproduction des premières formes de vie.

Leurs calculs suggèrent que des météorites ont bombardé la Terre et qu'elles lui ont fourni les éléments à l'origine de la vie. Ils ont ensuite été regroupés pour devenir l'acide ribonucléique (ARN), la base du code génétique.

Ben K.D. Pearce, un étudiant au doctorat à l'Université McMaster en Ontario, a indiqué avoir été soudainement inspiré en pleine conversation sur la poussière interplanétaire avec un collègue en Allemagne.

«Nous pouvons calculer sur-le-champ si les poussières ou les météorites interplanétaires pourraient fournir suffisamment de matières organiques - les composantes de l'acide ribonucléique - pour atteindre des concentrations élevées dans les étangs», a-t-il déclaré.

Dans un train à destination de Berlin, il a effectué plus de calculs. Par la suite, durant plus d'un an à l'Université McMaster, il a croisé davantage de données issues de plusieurs disciplines d'une manière qui n'a jamais été analysée auparavant, a-t-il affirmé.

M. Pearce a ajouté plusieurs éléments, y compris les effets des cycles d'alternance de périodes de sécheresse et de pluie, les rayons ultraviolets, le drainage des étangs, les précipitations et l'évaporation.

Les chercheurs de de l'Université McMaster, Ben Pearce et Ralph... (PC) - image 2.0

Agrandir

Les chercheurs de de l'Université McMaster, Ben Pearce et Ralph Pudritz.

PC

«Nous avons élargi ce modèle afin qu'il englobe toutes les facettes de la science», a-t-il déclaré.

Les résultats, publiés lundi dans la revue Proceedings de l'Académie nationale des sciences, soutiennent qu'il est plausible que la vie a commencé dans des étangs chauds.

Ils suggèrent également que l'autre théorie sur le début de la vie est fausse. Cette théorie postule que les éléments à l'origine de la vie se sont rassemblés à travers les ouvertures de la croûte terrestre au fond des océans.

«Cette théorie a un problème irréconciliable de ne pas pouvoir créer des chaînes d'ARN étant constamment dans l'eau», a déclaré M. Pearce.

Les cycles d'alternance de périodes de sécheresse et de pluie - lorsque les étangs s'assèchent et se remplissent à nouveau à travers les précipitations - sont des éléments nécessaires pour permettre la création de polymères d'ARN, essentiellement de longues chaînes de molécules d'ARN liées ensemble.

Les résultats élargissent l'analyse effectuée dans les années 1990 par Carl Sagan qui a démontré que la poussière interplanétaire et les météorites étaient des éléments cruciaux qui ont permis de fournir les composantes génétiques qui forment la vie sur Terre.

Le travail des chercheurs de l'Université McMaster et de leurs collaborateurs de l'institut Max Planck d'astronomie en Allemagne théorise ce qui se passe par la suite.

«Personne n'a rassemblé ces éléments et tenté de bâtir une théorie véritablement interdisciplinaire, a déclaré Ralph Pudritz, le professeur de M. Pearce à l'Université McMaster. C'est incroyablement passionnant!»

Messieurs Pudritz et Pearce ont hâte de mettre à l'épreuve leur théorie l'été prochain lorsque leur université ouvrira un laboratoire sur l'origine de la vie.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer