La «plus vieille eau du monde» aurait été découverte dans le sous-sol ontarien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Toronto

Des chercheurs de l'Université de Toronto croient avoir découvert au Canada «la plus vieille eau du monde».

La professeure Barbara Sherwood Lollar a indiqué lundi que cette eau très ancienne a été retrouvée au fin fond d'une mine de Timmins, en Ontario - à environ trois kilomètres sous terre.

Selon la professeure Lollar, qui a dirigé l'équipe de chercheurs, l'eau serait âgée d'environ deux milliards d'années.

La découverte de ce liquide «nauséabond» permettra de comprendre davantage l'arrivée sur Terre de l'«eau vive» et son rôle dans l'apparition de la vie, a indiqué la chercheuse.

Cette découverte a aussi des implications pour la recherche de vie sur Mars, puisque le Bouclier canadien, où la «vieille eau» a été retrouvée, ressemble au sous-sol de la planète rouge, a rappelé la professeure Lollar.

Les scientifiques croient qu'on pourrait retrouver un jour de l'eau, très riche en énergie, enfouie quelque part dans les entrailles de Mars.

Les résultats de la recherche ont été présentés la semaine dernière à la rencontre automnale de l'Union américaine de géophysique, à San Francisco.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer