Alzheimer: des dommages au cerveau chez des sujets âgés de seulement 40 ans

L'auteure de l'étude, la docteure Pauline Maillard, a... (PHOTO DIGITAL VISION/THINKSTOCK)

Agrandir

L'auteure de l'étude, la docteure Pauline Maillard, a expliqué que l'étude démontre pour une première fois que le durcissement des artères nuit au cerveau et que le problème se manifeste en milieu de vie, soit nettement plus tôt qu'on ne l'anticipait.

PHOTO DIGITAL VISION/THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Des sujets âgés d'à peine 40 ans présentent des dommages au cerveau qui ont été associés à un déclin cognitif ou même à la maladie d'Alzheimer plus tard pendant leur vie, selon des chercheurs américains.

Une collaboration entre l'Université de la Californie à Davis, l'université Boston et l'étude Framingham Heart a noté qu'un durcissement des artères était associé à une réduction du volume de la matière blanche du cerveau et à un déclin de l'intégrité de la matière grise chez de jeunes adultes autrement en santé.

L'auteure de l'étude, la docteure Pauline Maillard, a expliqué que l'étude démontre pour une première fois que le durcissement des artères nuit au cerveau et que le problème se manifeste en milieu de vie, soit nettement plus tôt qu'on ne l'anticipait.

Elle a ajouté que la découverte pourrait ouvrir la voie à de nouvelles thérapies pour préserver la santé du cerveau.

Les conclusions de cette étude ont été publiées dans le prestigieux journal médical Stroke.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer