Des chercheurs canadiens élucident enfin le mystère des jointures qui craquent

Des hypothèses précédemment formulées pour expliquer ce craquement... (Photo tirée d'une vidéo)

Agrandir

Des hypothèses précédemment formulées pour expliquer ce craquement évoquaient la formation ou la destruction de bulles de gaz.

Photo tirée d'une vidéo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Des chercheurs canadiens ont enfin élucidé un des plus grands mystères de la science: d'où provient le son qu'on entend lorsqu'on fait craquer nos jointures?

Les chercheurs de l'Université de l'Alberta ont eu recours à l'imagerie par résonance magnétique (IRM) pour examiner ce qui se produit à l'intérieur d'une jointure qui craque.

Ils ont ainsi constaté la formation rapide d'une cavité remplie de gaz à l'intérieur de la synovie, un liquide très visqueux qui lubrifie les articulations.

Des hypothèses précédemment formulées pour expliquer ce craquement évoquaient la formation ou la destruction de bulles de gaz.

Le professeur Greg Kawchuk et ses collègues espèrent maintenant poursuivre leurs recherches pour tenter de déterminer si le craquement des jointures est nocif pour la santé.

Les résultats de cette étude sont publiés par le journal scientifique PLOS ONE.

Une vidéo des images IRM d'une jointure qui craque est disponible sur YouTube:

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer