Les plus vieux pantalons du monde viendraient de Chine

Des archéologues travaillant sur un site de fouilles dans l'ouest de la Chine... (Photo German Archaeological Institute)

Agrandir

Photo German Archaeological Institute

Agence France-Presse
Pékin

Des archéologues travaillant sur un site de fouilles dans l'ouest de la Chine ont mis au jour deux pantalons vieux de 3300 ans estimés être les plus anciens du monde, a rapporté vendredi la presse à Pékin.

Les deux pièces auraient été portées par deux chamanes d'une tribu nomade de cette zone correspondant aujourd'hui au centre de la région du Xinjiang, aux confins de l'Asie centrale, a précisé le journal China Daily.

Ces vêtements en laine décorés de motifs symétriques ont vraisemblablement été confectionnés pour faciliter la monte d'un cheval, ont expliqué les archéologues membres d'une équipe internationale.

Fait notable, ils possèdent un entrejambe renforcé, réunissant les deux autres éléments tissés. Cette particularité renforce l'hypothèse de leur invention en vue de longues chevauchées.

«Ils avaient pratiquement la forme des pantalons d'aujourd'hui», souligne Lu Enguo, de l'Institut d'archéologie du Xinjiang, cité par le quotidien.

Les deux pantalons ont été découverts dans deux tombes d'un cimetière situé près de l'oasis de Turfan, une région désertique connue pour favoriser la conservation des momies.

Leur datation au carbone 14 les fait remonter à un intervalle de temps compris entre le 13e et le 10e siècle av. J.-C., quand le pastoralisme nomade s'est diffusé dans l'est de l'Asie centrale, ont expliqué les chercheurs.

Par le passé des fouilles ont permis de mettre au jour des habits couvrant le bas du corps que l'on a daté plus anciens --toges, tuniques, robes ou jambières-- mais aucun ne possédait un entrejambe.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer