L'Arabie saoudite va investir 1 milliard dans le tourisme spatial

L'annonce de l'investissement saoudien dans Virgin Galactic intervient... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

L'annonce de l'investissement saoudien dans Virgin Galactic intervient près d'un mois après une visite de M. Branson en Arabie saoudite au cours de laquelle il s'était engagé à investir dans un grand projet touristique sur la mer Rouge.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Riyad

Le Fonds public d'investissements saoudien a annoncé jeudi qu'il allait investir un milliard de dollars US dans Virgin Galactic, la compagnie de tourisme spatial du milliardaire britannique Richard Branson.

«Cet investissement va nous permettre de développer la prochaine génération de lancement de satellite et accélérer notre programme (...) de navigation spatiale supersonique», a souligné M. Branson, en marge d'un forum économique international qui s'est achevé jeudi à Riyad.

Le milliardaire a ajouté que l'envoi de personnes dans l'espace par Virgin Galactic était seulement «qu'une question de mois».

Cette société avait dévoilé en 2016 une nouvelle version de son avion suborbital SpaceShipTwo, tout en soulignant que la commercialisation de vols dans l'espace ne serait envisageable que lorsque la sécurité serait garantie.

Elle avait connu un sérieux revers en 2014 lorsque la première version de cet engin spatial s'était disloquée en vol à la suite d'une erreur de l'équipage.

L'annonce de l'investissement saoudien dans Virgin Galactic intervient près d'un mois après une visite de M. Branson en Arabie saoudite au cours de laquelle il s'était engagé à investir dans un grand projet touristique sur la mer Rouge.

Sous l'impulsion du jeune prince héritier Mohammed ben Salmane, le royaume met en place depuis 2016 un vaste plan de réformes économiques baptisé Vision 2030 qui doit lui permettre de diversifier son économie trop dépendante du pétrole.

Jeudi à Riyad, M. Branson a loué les récentes réformes économiques et sociales entreprises par le royaume ultraconservateur musulman.

«La dernière fois, je regardais le public et je ne voyais que des hommes. Maintenant je vois des hommes et des femmes assis l'un à côté de l'autre», a déclaré le milliardaire britannique.

Les réformes impulsées par le prince héritier se sont notamment matérialisées par la publication d'un décret royal autorisant les femmes à conduire à partir de juin 2018.

Dans le cadre du même forum économique à Riyad, Mohammed ben Salmane avait promis mardi une Arabie saoudite «modérée, tolérante et ouverte», ne cachant pas sa volonté de transformer radicalement le royaume.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer