NASA: les premières missions spatiales d'Orion probablement reportées

Le document cite notamment des retards dans la... (PHOTO Matt Harding, AP/The Yuma Sun)

Agrandir

Le document cite notamment des retards dans la mise au point du module de service d'Orion, fourni par l'Agence spatiale européenne (ESA), ainsi que dans les modifications du bouclier thermique de la capsule.

PHOTO Matt Harding, AP/The Yuma Sun

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les deux premières missions de la capsule Orion dans le cadre du nouveau programme d'exploration habitée au-delà de l'orbite terrestre, et de Mars à plus long terme, seront probablement retardées, selon un rapport de la NASA publié jeudi, évoquant de multiples défis techniques et budgétaires.

Pour l'heure, le premier lancement d'Orion par la fusée Space Launch System (SLS) est prévu au plus tôt en novembre 2018, sans équipage. Une seconde mission, cette fois avec des astronautes à bord, est programmée au plus tôt en août 2021.

Mais «ces deux premières missions d'exploration (EM-1 et EM-2) sont confrontées à de multiples obstacles techniques qui vont probablement retarder leur lancement», selon un rapport du bureau de l'inspecteur général de la NASA, rédigé au terme d'un audit de neuf mois.

Le document cite notamment des retards dans la mise au point du module de service d'Orion, fourni par l'Agence spatiale européenne (ESA), ainsi que dans les modifications du bouclier thermique de la capsule.

Il constate aussi des difficultés dans la conception des logiciels pour le lanceur, la capsule et les systèmes au sol de lancement au Centre spatial Kennedy en Floride.

L'inspecteur général craint que la NASA ne puisse régler tous ces problèmes à temps pour un lancement en novembre 2018.

Le coût total du programme SLS/Orion et de l'aménagement du pas de tir devrait atteindre environ 23 milliards de dollars US en fin d'année fiscale 2018. Et l'exploration habitée de Mars devrait dépasser 33 milliards de dollars US d'ici 2033.

Par ailleurs, sur requête de la Maison-Blanche, l'administrateur par intérim de la NASA a demandé en février à l'agence de faire une étude de faisabilité (coût, sécurité, contraintes techniques) pour mettre des astronautes à bord d'Orion dès le premier vol fin 2018.

Le rapport s'interroge également sur le projet de la NASA d'effectuer une mission habitée vers Mars à la fin des années 2030 ou au début des années 2040. L'agence ne fournit notamment pas de date pour une mission préliminaire consistant en un vol autour de la Planète rouge.

Pour atteindre son objectif martien d'ici le milieu des années 2030, la NASA devra mettre au point des équipements cruciaux comme un habitat conçu pour l'espace lointain, un atterrisseur sur la surface de Mars et des capsules capables de décoller de cette planète.

Selon le rapport, le développement et la construction de ces systèmes devraient être entrepris dans les années 2020 et la décision de lancer ces programmes être prise dans les cinq prochaines années.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer