Deux astronautes de l'ISS bouclent la première sortie orbitale de 2017

L'Américain Shane Kimbrough, commandant de l'équipage et sa... (PHOTO AFP/FOURNIE PAR LA NASA)

Agrandir

L'Américain Shane Kimbrough, commandant de l'équipage et sa compatriote Peggy Whitson, ingénieure de vol, ont effectué une sortie orbitale de six heures et 32 minutes.

PHOTO AFP/FOURNIE PAR LA NASA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Deux des six astronautes de l'équipage de la Station spatiale internationale (ISS) ont achevé vendredi la première sortie dans l'espace de l'année après avoir effectué avec succès des travaux de modernisation de l'avant-poste orbital.

L'Américain Shane Kimbrough, 49 ans, commandant de l'équipage et sa compatriote Peggy Whitson, 56 ans, ingénieure de vol, ont réintégré le sas de décompression de la Station et mis officiellement fin à leur expédition à 13 h 55, a précisé le commentateur de la télévision de la NASA qui retransmettait en direct cette sortie orbitale de six heures et 32 minutes.

Les deux astronautes ont terminé leurs tâches plus tôt que prévu et ont procédé à des travaux supplémentaires, prenant notamment des photos du spectromètre magnétique Alfa, un instrument scientifique pour traquer la matière noire, une substance invisible qui représenterait plus de la 80 % de la masse de l'Univers.

Travaillant sur la partie droite de la structure de l'ISS, à proximité d'un des quatre panneaux solaires de la Station, les deux astronautes ont notamment branché trois des six nouvelles batteries lithium-ion livrées à la Station en décembre par le vaisseau de ravitaillement japonais « Kounotori 6 » (cigogne).

Ces batteries fonctionnent parfaitement, ont indiqué les contrôleurs au centre de la NASA à Houston au Texas.

Une deuxième sortie pour effectuer le branchement des trois batteries restantes est prévue le 13 janvier. Shane Kimbrough aura cette fois pour partenaire l'astronaute français de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), Thomas Pesquet, 38 ans, qui effectuera alors sa première sortie dans l'espace.

Lors de cette première sortie, Thomas Pesquet et le cosmonaute russe Oleg Novitskiy ont assisté  Shane Kimbrough et Peggy Whitson, depuis l'intérieur de la Station.

Ces six nouvelles batteries sont conçues pour durer au moins jusqu'en 2024.

Un robot bricoleur

La plus grande partie de ces travaux complexes de modernisation électrique sont effectués par des contrôleurs au sol depuis le centre de Houston à l'aide de Dextre, un robot « bricoleur » d'une tonne et demi et doté de deux bras de 3,30 m de longueur.

Dextre a été mis au point par l'Agence spatiale canadienne et installé à l'extérieur de l'ISS en 2008 pour alléger le travail des astronautes.

Les anciennes batteries seront placées à bord du vaisseau de ravitaillement japonais, également chargé d'une mission de nettoyage en déplaçant les débris laissés par l'activité de l'homme (morceaux de vieux satellites ou de fusées) vers des orbites de plus en plus proches de la terre afin qu'ils finissent par plonger dans l'atmosphère en s'y consumant.

C'est la septième sortie orbitale pour Peggy Whitson qui égalise ainsi le record de marche dans l'espace pour une femme établi par sa compatriote Suni Williams.

Shane Kimbrough a effectué quant à lui la troisième sortie dans l'espace de sa carrière.

Vendredi a marqué la 196e marche spatiale effectuée pour l'assemblage et l'entretien de l'ISS dont le premier module a été mis sur orbite en 1998. La Station a été achevée dix ans plus tard.

La Station, d'une masse de 450 tonnes, évolue actuellement à 400 km au-dessus de la Terre dont elle fait le tour toutes les 90 minutes.

Son espace habitable est équivalent à une maison de cinq chambres.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer