L'ancien astronaute John Glenn est décédé

John Glenn, en 2012.... (ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

John Glenn, en 2012.

ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nova SAFO, Marc Antoine BAUDOUX
Agence France-Presse
Chicago et Washington

Le légendaire astronaute John Glenn, le premier Américain à avoir effectué un vol orbital autour de la Terre en 1962, est mort jeudi à l'âge de 95 ans, laissant derrière lui l'image d'un homme courageux et passionné.

Le 20 février 1962, John Glenn est devenu le premier astronaute américain à effectuer un vol en orbite autour de la Terre, à bord de la minuscule capsule Friendship 7.

En pleine Guerre froide, les États-Unis avaient vu l'ennemi soviétique les doubler quand Moscou a réussi à envoyer Youri Gagarine autour de la Terre en avril 1961.

La Nasa a voulu laver l'affront rapidement et a dans un premier temps envoyé Alan Shepard pour un bref vol spatial le mois suivant, mais Shepard n'avait pas orbité autour de la Terre.

John Glenn est devenu le premier Américain a réussir cet exploit l'année suivante, pour un vol orbital qui dura au total 4 heures et 56 minutes.

«La guerre froide était bien réelle, l'URSS était en pleine expansion et qu'elle ait une supériorité technologique était impensable pour les États-Unis, il fallait rattraper notre retard», a-t-il raconté bien des années plus tard.

Son épopée spatiale a pourtant failli tourner à la catastrophe, le système de pilotage automatique de Friendship 7 tombant en panne après la première rotation autour de la Terre.

«Je me suis mis en mode manuel et j'ai gardé les commandes pour la deuxième et la troisième rotations, ainsi que durant la réentrée» dans l'atmosphère, a raconté l'astronaute, soulignant qu'il avait toujours eu confiance dans ses capacités à réaliser ces manoeuvres.

John Glenn sortant de la capsule Friendship 7,... (AFP) - image 2.0

Agrandir

John Glenn sortant de la capsule Friendship 7, lors d'un test le 20 février 1962.

AFP

Le tout avec des problèmes de télémétrie qui faisaient craindre un problème avec le bouclier thermique de la capsule, qui doit l'empêcher de se consumer dans l'atmosphère lors du retour sur Terre.

«Quand John Glenn a décollé de Cap Canaveral dans une fusée Atlas en 1962 il a fait décoller les espoirs d'une nation. Et quand sa capsule Friendship 7 a amerri quelques heures après, le premier Américain à orbiter la Terre nous a rappelé qu'avec du courage et un esprit de découverte il n'y a pas de limite à l'altitude que nous pouvons atteindre ensemble», a rendu hommage Barack Obama, qui lui avait remis en 2012 de la médaille présidentielle de la Liberté, plus haute récompense civile aux États-Unis. 

9000 heures de vol 

«Avec le décès de John, notre pays a perdu une légende et Michelle et moi-même avons perdu un ami», a repris le président américaine. «Le dernier des astronautes pionniers américains nous a quittés, mais propulsés par leur exemple, nous savons que notre avenir ici sur la Terre nous oblige à continuer à atteindre les cieux».

Après son premier vol de 1962, l'astronaute à la mâchoire carrée et aux yeux bleus perçants a ensuite dû attendre 36 ans pour regoûter aux joies de l'espace, lors d'une mission de neuf jours à l'automne 1998 à bord de la navette Discovery au cours de laquelle il a étudié les effets du vieillissement en apesanteur. Il était alors âgé de 77 ans et reste à ce jour le plus vieil astronaute dans l'espace.

Né en 1921 dans l'Ohio, John Glenn est devenu pilote de chasse durant la Seconde guerre mondiale, à partir de 1943, et a participé à 59 missions dans le Pacifique. Il a également effectué 69 missions durant la Guerre de Corée, abattant trois MiGs adverses dans les derniers jours du conflit.

En 1957, il a réalisé le premier vol supersonique sans escale entre Los Angeles et New York, battant le record de vitesse pour traverser le continent.

Cumulant au total 9000 heures de vol, dont 3000 sur des avions à réaction, il a accédé au statut de héros national en devenant le premier Américain à orbiter autour de la Terre.

Jouissant d'une belle popularité, il s'est ensuite lancé en politique et a été élu sénateur de l'Ohio en 1974, un poste qu'il a conservé jusqu'en 1999.

John Glenn était hospitalisé depuis quelques jours. Sa santé avait décliné ces dernières années après une opération en 2014 liée à une valve cardiaque puis un accident vasculaire cérébral.

«Aujourd'hui nous avons perdu un grand pionnier de l'air et de l'espace avec John Glenn. C'était un héros qui a inspiré des générations de futurs explorateurs», a réagi sur Twitter le président élu Donald Trump.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer